Skip to main content

Tackling the environmental concerns for deploying geothermal energy in Europe

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une boîte à outils pour lutter contre la perception négative de l’énergie géothermique en mettant l’accent sur son potentiel

Un kit d’outils consacré à l’évaluation de l’impact environnemental tout au long du cycle de vie répond aux préoccupations européennes concernant les risques liés à la géothermie profonde, en mettant en avant son potentiel et ses avantages.

Changement climatique et Environnement
Technologies industrielles
Énergie

Des bâtiments aux serres, l’énergie géothermique est utilisée pour la production d’électricité, ainsi que pour le chauffage et le refroidissement. Pratiquement illimitée, produisible quasiment partout et disponible 24h/24, 7j/7, elle représente l’une des sources d’énergie renouvelable les plus polyvalentes et les plus fiables. L’UE profite des avantages de cette source d’énergie, puisqu’elle possède le site offrant la quatrième plus grande capacité mondiale de production géothermique d’électricité et de chaleur, qui permet d’alimenter environ deux millions de foyers.

L’énergie géothermique souffre d’une assez mauvaise réputation sur le plan écologique

Pourtant, certains citoyens s’opposent à la production d’énergie géothermique profonde pour des raisons essentiellement liées à son impact environnemental. Certains systèmes d’extraction peuvent par exemple susciter des préoccupations environnementales, notamment en termes d’émissions de gaz à effet de serre. La perception négative de la production d’énergie géothermique peut freiner sa pénétration du marché. Le projet GEOENVI, financé par l’UE, a proposé diverses solutions pour répondre aux préoccupations environnementales, relatives aussi bien aux impacts qu’aux risques. «Une prise en compte correcte des questions environnementales est une condition préalable au déploiement de l’exploitation des ressources géothermiques profondes», souligne Philippe Dumas, coordinateur du projet et secrétaire général du Conseil européen de l’énergie géothermique. «La meilleure façon d’évaluer les impacts potentiels sur l’environnement consiste à effectuer une analyse du cycle de vie (ACV), mais les méthodes permettant de réaliser ce type d’analyse peuvent différer considérablement, prendre beaucoup de temps, et elles s’avèrent inadaptées aux systèmes énergétiques.»

Des outils d’analyse du cycle de vie pour toutes les situations

En se concentrant sur la Belgique, la France, la Hongrie, l’Islande, l’Italie et la Turquie, l’équipe GEOENVI a développé une méthode ACV qui évalue les impacts environnementaux des centrales de géothermie profonde déjà en exploitation ou en construction. Cet outil aide les promoteurs de projets géothermiques à évaluer la performance environnementale de leur projet: ils peuvent rapidement mesurer les avantages obtenus. Une estimation aussi fiable de l’impact environnemental d’un projet donné peut servir à étayer les documents requis par les promoteurs, tels que les évaluations de l’impact environnemental. Pour aider les promoteurs possédant peu ou pas d’expérience en ACV, GEOENVI a produit un certain nombre de nouveaux modèles simplifiés. Dans la pratique, les promoteurs ont bien du mal à effectuer une ACV complète de leur projet géothermique avant d’investir, car les paramètres réels du projet ne sont généralement connus qu’après le forage du premier puits. L’outil simplifié d’évaluation du cycle de vie aide les promoteurs à évaluer l’impact de leurs investissements avant la construction, en s’appuyant sur les meilleures connaissances scientifiques disponibles. Il permet d’estimer l’impact du cycle de vie de différentes technologies géothermiques, comme les centrales électriques ou les projets de chauffage et de refroidissement urbains, concernant un vaste éventail d’aspects environnementaux. Les décideurs et les principaux acteurs du marché de la géothermie bénéficieront des recommandations pratiques du projet, qui expliquent comment harmoniser les réglementations environnementales à l’échelle européenne.

Populariser la géothermie profonde

Les nombreuses activités de diffusion et de communication de GEOENVI ont permis de populariser l’ACV dans le secteur de la géothermie. Ces efforts se sont également avérés essentiels pour faire connaître les projets géothermiques ainsi que leurs avantages. Ils ont touché un public diversifié de plus de 150 000 personnes, comprenant notamment des acteurs de la communauté scientifique et de l’industrie, ainsi que les décideurs politiques et le grand public. Les travaux du projet contribuent à l’élaboration du plan REPowerEU et du cadre d’action en matière de climat et d’énergie d’ici à 2030, sur lesquels s’appuiera le plan du pacte vert pour l’Europe visant à rendre le continent climatiquement neutre d’ici à 2050.

Mots‑clés

GEOENVI, énergie, géothermie, énergie géothermique, géothermie profonde, environnement, analyse du cycle de vie, ACV

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application