Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les populations de Fraxinus en point de mire

Des lignes directrices à caractère scientifique et destinées à aider les gestionnaires des forêts à sélectionner des sources de semence durables pour les espèces Farinas européennes sont désormais disponibles.

Changement climatique et Environnement

La plantation et la gestion des régions forestières à des fins de conservation et de protection de l'environnement ont soulevé de nombreuses questions quant à la sélection des semences sources. L'enrichissement et la restauration des forêts existantes par le biais de la régénération naturelle exigent des arbres affichant une excellente vigueur reproductive, une certaine aptitude à rivaliser avec d'autres espèces et une capacité d'adaptation aux environnements futurs. Quoi qu'il en soit, on estime généralement que les génotypes locaux sont bien adaptés aux conditions locales. Cela étant, les connaissances scientifiques disponibles pour la sélection de matériel de plantation non local et génétiquement adapté à des fins de maintenance de la diversité et de durabilité sont limitées. Le projet FRAXIGEN a mis l'accent sur les principales populations européennes de Fraxinus en vue d'établir un ensemble de lignes directrices à caractère scientifique pour la sélection anthropique de ressources génétiques de frênes durables. À cette fin, des chercheurs de l'institut de sylviculture d'Oxford ont étudié la diversité génétique de populations autochtones de frênes, ainsi que les facteurs influençant cette diversité. Ces études se sont notamment penchées sur la biologie reproductive, le système d'accouplement et le flux de gènes de l'espèce Fraxinus. En vue d'évaluer la diversité génétique des populations et l'étendue de la différenciation entre celles-ci, un ensemble d'études génétiques en laboratoire sont venues compléter une série d'essais sur le terrain dans une région forestière semi naturelle. Des observations phénologiques et des expériences de pollinisation contrôlées ont examiné le potentiel d'autofécondation de chaque espèce, en plus de l'aptitude de différentes espèces en tant que pollen et semences parentales. Ces observations ont été traduites en recommandations scientifiques pour le choix des semences de frênes pour les trois espèces étudiées (F. excelsior, F. angustifolia, F. ornus). La collecte de semences requiert une vaste base génétique afin de s'assurer que les arbres seront en mesure de produire des semences à court terme et de s'adapter à l'évolution future des environnements. Les aspects les plus importants identifiés pour une diversité génétique maximale sont le nombre d'arbres sur lesquels des semences sont prélevées, l'espace entre eux et la quantité de semences recueillies. Les niveaux élevés de flux de gènes et la grande adaptabilité au sein des espèces européennes de Fraxinus ont souligné l'importance de disposer d'une vaste source de semences et d'avoir de plus grandes distances de collecte entre les arbres. Les recommandations élaborées pour la conservation à long terme de ces espèces en Europe devraient fournir des conseils aux gouvernements, au secteur privé et aux groupes d'intérêt public en matière de gestion des forêts.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application