Skip to main content

Flexible Convergence of Wireless Standards and Services

Article Category

Article available in the folowing languages:

Communications sans fil 3G et au-delà

Pour des communications sans fil de troisième génération (3G) fiables au sein de systèmes mobiles multi-utilisateurs employant des canaux à trajets multiples fonctions du temps, des techniques de traitement de signal avancées ont été introduites dans le cadre du projet FLOWS.

Économie numérique

Parmi les principaux facteurs limitant les performances des systèmes de communication sans fil mobiles, l'évanescence du signal associée aux interférences des transmetteurs utilisant le même canal diminue les performances du récepteur. Cependant, des améliorations significatives des performances du récepteur sont envisageables en exploitant la diversité des canaux, afin de transmettre efficacement le signal via des canaux qui s'évanouissent de façon indépendante. Dans le cadre du projet FLOWS, financé par le cinquième programme-cadre (5e PC), des techniques spécifiques d'exploitation conjointe des diversités spatiale, multi-trajets et Doppler ont été proposées pour les systèmes WCDMA. La technologie Wideband Code Division Multiple Access (accès multiple par division de code à large bande), qui sert de norme à la prochaine génération de réseaux cellulaires, fournit une protection intrinsèque contre les effets multi-trajets du canal dans les cellules fortement chargées. D'un autre côté, les techniques dites MIMO (pour Multiple-Input and Multiple-Output, ou entrées multiples et sorties multiples) constituent une source supplémentaire de diversité spatiale en créant, dans le cas idéal, des canaux à évanescences indépendantes entre le transmetteur et le récepteur. L'écart Doppler causé par les variations temporelles accélérées du canal liées au déplacement rapide du terminal mobile semble aussi constituer une source de diversité temporelle. Les partenaires du projet à l'Université de York ont proposé une égalisation par puce multi-trajets/Doppler conjointe, afin d'exploiter au mieux la diversité multi-trajets et Doppler dans la suppression des interférences multi-accès. Le récepteur conçu avec l'égalisation au niveau puce intègre un filtrage apparié à deux dimensions (2D) pour combiner l'énergie de signal dispersée dans le délai multi-trajets et l'écart Doppler. L'objectif final de cette nouvelle technique de traitement est de suffisamment réduire le taux d'erreurs de bit de transmission (BER) pour permettre un meilleur fonctionnement du schéma de codage. De plus, on a mis l'accent sur une bonne mise en œuvre de la technique de réception avec une complexité raisonnable sur les appareils existants. Ses performances ont été évaluées dans une large gamme de modèles de canaux, de même que sa compatibilité avec les normes à base d'OFDM (pour orthogonal frequency-division multiplexing, ou multiplexage à division de fréquence orthogonale). Outre une bonne détection, même dans des scénarios multi-utilisateurs chargés, cela devrait simplifier la mise en œuvre d'un récepteur UMTS (pour Universal Mobile Telecommunications System, ou système de télécommunications mobiles universelles).

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application

Progrès scientifiques
Économie numérique
Santé

3 Decembre 2021