Skip to main content

Allergen-derived DNA vaccines: mechanisms involved in mouse and human models

Article Category

Article available in the folowing languages:

Vaccinations contre l'allergie

Les réactions allergiques affectent un grand nombre de personnes, et peuvent parfois mettre leur vie en danger.

Santé

La mise au point de vaccins contre l'allergie est un défi à multiples facettes entravé de nombreuses difficultés. Des études précédentes, financées par l'UE, ont mis au point des vaccins candidats à ADN préliminaires, ciblant certaines allergies. Le projet ALLDNAVAC, financé par l'UE, avait pour but de prolonger ces recherches et d'étudier les modifications immunologique induites par ce type de vaccin. Ses partenaires ont utilisé le modèle de l'allergie des voies respiratoires pour évaluer différentes approches de vaccination. L'allergie a été induite par l'allergène humain de l'acarien Der p1. Les vaccinations ont été faites par canon à gènes, après la sensibilisation et avant le test à l'allergène. Ces conditions «ressemblent» à la situation courante, où seules sont vaccinées les personnes souffrant d'allergies, afin d'éviter l'apparition des symptômes. Les études ont montré que la vaccination peut éviter les réactions allergiques, si elle est pratiquée entre la sensibilisation et l'exposition à l'allergène. Des effets immunologiques particuliers ont été attribués en partie à des actions non spécifiques de l'ADN bactérien sur les cellules de présentation de l'antigène. D'autres études sont nécessaires pour valider cette approche particulière et juger de la faisabilité des alternatives.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application