Skip to main content

Single protein nanobiosensor grid array

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un nez électronique à l'essai

Des chercheurs ont développé un biosenseur aux propriétés électroniques et chimiques équipé de récepteurs olfactifs de mammifères. Les tests ont révélé que les récepteurs continuaient de modifier les réactions chimiques normales dans leur nouvel environnement électronique.

Technologies industrielles

La fusion de la nature avec la nanotechnologie promet d'améliorer la qualité de vie de tous les citoyens. La technologie des senseurs électroniques est un domaine à fort potentiel. Les normes de sécurité et de précision d'une large variété d'applications pourraient être largement améliorées si l'on pouvait réduire, voire supprimer, l'implication de l'homme dans la détection de substances toxiques. Le projet SPOT-NOSED financé par l'UE avait pour mission de développer des nanobiosenseurs olfactifs. Des nanosomes, mesurant entre 40 et 60\;nm, ont été fabriqués et intégrés dans les récepteurs olfactifs. Ils ont ensuite été immobilisés sur des supports solides dans une nanoélectrode. Après les tests appliqués afin de vérifier la liaison des nanosomes, les chercheurs ont surveillé la réaction des récepteurs olfactifs aux molécules odorantes. Ces molécules peuvent être extrêmement petites et leurs liaisons avec les récepteurs sont difficiles à détecter. Les chercheurs ont donc appliqué la technologie de résonance des plasmons de surface à l'aide d'un instrument permettant de détecter les réactions chimiques impliquées dans la réponse olfactive. Les niveaux de la protéine Golf (une protéine G qui modifie les cascades biochimiques conduisant à la réponse olfactive) ont été mesurés. Les chercheurs n'ont pas pu vérifier l'immobilisation des nanosomes, mais ils ont cependant pu détecter la protéine Golf dans sa forme active lorsque l'heptanal (un composé odorant) stimulait sa libération. La détection à distance permettrait de réduire le danger pendant la surveillance environnementale. Cette technologie permettrait également d'améliorer la précision des tests appliqués dans les domaines des soins de santé et de la sécurité alimentaire. En raison de la spécificité naturelle des récepteurs olfactifs, les biosenseurs électroniques peuvent être conçus en fonction de la substance odorante visée.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application