CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Joint assimilation of satellite aerosol, cloud, and precipitation observations in numerical models to support climate and hydrologic applications

Article Category

Article available in the following languages:

De meilleures prévisions météorologiques

L'étude des nuages dans le cadre d'un projet de recherche de l'UE a conduit à un modèle amélioré pour les prévisions météorologiques.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement

Les interactions entre les nuages, les aérosols et le rayonnement solaire sous forme de chaleur et de lumière induisent de nombreuses incertitudes lorsqu'il s'agit de prévoir les conditions climatologiques et le temps. Les nuages sont affectés par divers facteurs dont les aérosols (de fines particules solides ou liquides en suspension dans l'atmosphère). Grâce aux satellites, il est possible de surveiller les nuages en permanence depuis l'espace. Des chercheurs du projet Joint-assimilation ont utilisé des données satellites sur les aérosols, les nuages et les précipitations pour mieux comprendre les processus au sein des nuages. Les résultats ont été appliqués à un modèle WRF (Weather Research and Forecasting) perfectionné. Ce modèle a conduit à une meilleure analyse de l'interaction entre les nuages et les processus à grande échelle, à de meilleures méthodes d'étude des structures et des propriétés des nuages, et à une évaluation de l'impact des aérosols sur le climat et la météorologie. L'intégration au modèle des données de luminosité dans le domaine des micro-ondes a renforcé l'exactitude des prévisions des précipitations jusqu'à deux heures, mais n'a que peu amélioré les prévisions à long terme. En effet, les observations par satellite dans la bande des micro-ondes n'informent pas totalement sur des variables comme les vents, l'humidité relative et la température. Néanmoins, les scientifiques ont découvert qu'une meilleure compréhension des processus survenant au sein des nuages avait un impact important sur la prévision des précipitations. Ils ont alors défini une procédure simplifiée pour identifier les conditions des aérosols, en meilleur accord avec les observations dans l'infrarouge. Les modèles réalisés par le projet Joint-assimilation peuvent servir à prévoir avec plus d'exactitude les orages et les inondations subites résultantes, au bénéfice de la qualité de vie des citoyens de l'UE.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application