Skip to main content

Article Category

Article à la une

Article available in the folowing languages:

En vedette - Télétransportez-moi à la réunion!

Les lignes qui grésillent ou les webcams floues, c'est terminé. La vidéoconférence est passée à un stade largement supérieur. En combinant la robotique, la vidéo et diverses autres technologies d'affichage et de détection, des scientifiques européens peuvent maintenant virtuellement vous «téléporter» dans des endroits situés à l'autre bout de la planète. Cela peut ressembler à de la science-fiction, alors qu'en fait cette nouvelle approche vous donne vraiment l'impression d'être «présent».

Économie numérique

Les téléconférences, la vidéoconférence et les échanges sur le Web sont devenus monnaie courante pour la plupart des entreprises multinationales. Mais personne n'apprécie vraiment ce mode de communication, qui ne vaut pas le contact direct. «Quand nous avons nos interlocuteurs devant nous, en chair et en os, c'est possible de déceler des détails subtils comme des expressions faciales, des mouvements involontaires, ou savoir qui regarde qui,» explique Stephen Dunne, de Starlab, en Espagne. «Même avec la meilleure technologie de vidéoconférence, la majeure partie de tout ce qui touche à la communication non verbale est perdue. Vous n'avez pas la possibilité de vous serrer la main ou d'avoir un aperçu général de la pièce, par exemple.» Travaillant dans le cadre d'un projet de recherche financé par l'UE, des scientifiques de toute l'Europe viennent de combiner un ensemble de technologies numériques qui pourraient efficacement transporter une personne dans une salle de réunion située à l'autre bout de la planète. Pour la toute première fois, des personnes ont pu conclure un contrat et se serrer la main tout en étant séparées par des milliers de kilomètres. Bien entendu, il ne s'agit pas de téléportation, mais le projet Beaming («Beaming through augmented media for natural networked gatherings») utilise des technologies et techniques de réalité virtuelle immersives qui vous donnent vraiment l'impression d'être ailleurs. Dans cet «ailleurs», vous êtes représenté par votre avatar - un robot d'animation de la vie réelle, par exemple - qui devient vos yeux, vos oreilles et votre bouche. En tant que «voyageur» téléporté, vous êtes équipé de plusieurs capteurs et d'un casque de visualisation. Ce casque de visualisation vous permet de voir et d'entendre ce que votre avatar peut voir au travers du système de caméra vidéo et microphone dont sont équipés respectivement ses yeux et ses oreilles, et vous pouvez réagir de la même façon que si vous étiez réellement présent. Si vous bougez la tête, celle du robot suit le même mouvement; si vous parlez, le robot parle en prenant votre voix. Des capteurs de mouvement sur vos bras détectent leur façon de bouger et les bras du robot imitent leurs mouvements. Et si quelqu'un touche les mains du robot, cette pression est retransmise aux tampons de pression équipant votre main. La technologie a été démontrée lors d'un entretien révolutionnaire entre un scientifique du projet, en Espagne, et un journaliste de la BBC, à l'ULC (University College London). Le journaliste a été en mesure d'interroger le scientifique et même de lui faire l'accolade à la fin de la démonstration (voir le lien vidéo ci-dessous). La technologie d'aujourd'hui, le marché de demain? «Ce que nous avons obtenu ici est une vraie démonstration de ce qui peut être réalisé avec les technologies dont nous disposons aujourd'hui,» fait remarquer M. Dunne, responsable de projet Beaming. «Nous avons utilisé des produits 'du commerce' et les avons combinés de cette façon innovante. Ce n'est pas une révolution dans le développement technologique, mais c'est certainement une révolution dans la preuve qu'il existe de puissants moyens de mise en relation virtuelle avec des résultats étonnants, proches de la réalité.» L'une des tâches les plus importantes pour les partenaires du projet Beaming a été de développer une architecture de données spécifique au système; Celle-ci définit la méthode selon laquelle les données audiovisuelles, de mouvement et de pression sont conditionnées et transmises entre le voyageur et son environnement distant. Elle détermine également la façon dont le modèle 3D de l'endroit distant est présenté au «voyageur» en vue de lui donner vraiment l'impression d'y être. «L'objet de ce cadre d'architecture est de rendre la technologie Beaming complètement indépendante de l'équipement matériel et logiciel impliqué», explique M. Dunne. «Vous pourrez utiliser n'importe quel robot ou capteur, par exemple. Par ailleurs, nous avons essayé de définir la quantité minimale de données nécessaire tout en rendant l'expérience de la technologie Beaming totalement immersive.» Signes émotionnels Bien que les casques de visualisation, les tampons de pression et les interfaces graphiques 3D peuvent vous donner vraiment l'impression d'être ailleurs, qu'en est-il pour ceux qui se trouvent de l'autre côté, assis autour d'une table, par exemple, et qui doivent interagir avec votre avatar? Parler à un robot qui imite votre voix pourrait sembler déconcertant! «Il était important, à notre avis, de rendre l'interaction aussi naturelle que possible. Que les individus interagissent avec un robot ou une sorte d'avatar virtuel, nous voulons que l'expérience semble naturelle et n'entrave pas un mode de communication normal», affirme M. Dunne. Un moyen simple d'y parvenir a été de donner au robot un visage plus expressif L'équipe a remplacé le mouvement mécanique des yeux et de la bouche du robot par un écran LCD. «Nous avons travaillé le graphisme pour les yeux et la bouche; ils semblent plus naturels. Les individus sont plus détendus quand ils peuvent regarder un robot dans les yeux et que son regard semble normal. Il est plus facile d'oublier alors qu'ils sont en face d'une machine», déclare M. Dunne. Les études se poursuivent pour savoir comment les données sur l'état physiologique et émotionnel du 'voyageur transporté' pourraient être enregistrées et retransmises à ceux situés dans l'endroit distant. L'équipe du projet a procédé à des expérimentations afin de découvrir comment le rythme cardiaque, les expressions faciales et même les ondes cérébrales du voyageur pourraient constituer des signes de leur état émotionnel. Jusqu'à présent, la technologie se limite à utiliser ces signes pour reconnaître les états émotionnels de base, par exemple, pour faire la différence entre un état détendu et de stress. Le défi maintenant est de trouver le moyen de communiquer ces signes aux autres par le biais de l'avatar. Les voyages font-ils partie du passé? «Nous n'affirmons pas que la technologie Beaming révolutionnera les réunions ou faire économiser au monde des millions de tonnes de dioxyde de carbone du fait que les gens n'auront plus besoin de voyager», précise M. Dunne, «mais nous pensons que cette idée de 'téléporter' des personnes vers des endroits où elles peuvent se déplacer et interagir au travers d'un robot pourrait vraiment fonctionner dans certains cas très particuliers». «C'est parfait si vous voulez transporter dans un autre lieu une personne ayant des compétences ou connaissances spécifiques», poursuit M. Dunne. «Cette personne peut ainsi complètement s'immerger dans cet endroit distant. Elle peut toucher et interagir avec son environnement distant. Nous pensons que cela est faisable pour de grands chirurgiens qui pourraient se «téléporter» dans des salles d'opération du monde entier et faire partager leur expertise et connaissance, voire procéder à des opérations. Au niveau du projet, notre intention se limitait à démontrer qu'il était possible d'obtenir ce genre d'interaction et de voyage virtuels. Il incombe maintenant aux partenaires individuels de le transposer dans le monde réel et en produits réels. Nous passons du domaine de la curiosité scientifique à la recherche des services que nous pourrions offrir.» Le projet Beaming a reçu un financement de la recherche de 9,2 millions d'euros (sur un total de 12,4 millions d'euros) au titre du septième programme-cadre (7e PC) de l'UE. Liens aux sites web des projets: - Le 7e PC sur CORDIS - Fiche du projet Beaming sur CORDIS Lien au site web du projet: - «Beaming through augmented media for natural networked gatherings» Liens à des séquences vidéo/audio connexes: -http://www.bbc.com/news/technology-18017745 (Robot avatar beaming put to the test, BBC) - Real-world beaming: The risk of avatar and robot crime, BBC - Vidéos du projet Beaming Autres liens: - Site web de la stratégie numérique de la Commission européenne