European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS
Contenu archivé le 2024-05-27

Integrated Monitoring and Control of Foodborne Viruses in European Food Supply Chains

Article Category

Article available in the following languages:

Un système de surveillance pour empêcher la contamination virale de la nourriture

Souhaitant améliorer la sécurité alimentaire en Europe, le consortium VIRAL a conçu des stratégies et des plans d'action pour l'application de bonnes pratiques en matière de santé et de sécurité dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire. L'objectif principal est de prévenir la contamination virologique des aliments frais et d'empêcher ainsi la transmission de maladies d'origine alimentaire.

Économie numérique icon Économie numérique

Les chaînes alimentaires humaine et animale sont intrinsèquement sujettes à la contamination à différentes phases de leur production pour la consommation alimentaire. Les systèmes actuels de surveillance épidémiologique ne peuvent que réagir et fournir des informations sur les apparitions de maladies dues à la contamination des aliments. Il est donc urgent de trouver des stratégies efficaces de gestion du risque associées à des mesures de prévention et d'intervention pour empêcher la contamination des aliments. Le concept du projet VITAL («Integrated monitoring and control of foodborne viruses in European food supply chains»), financé par l'UE, consistait à fournir une évaluation des risques pour la gestion de la contamination par des virus pathogènes dans la chaîne alimentaire de la ferme au marché européenne. Des mesures de précaution doivent être prises, lors de la production, de la transformation, du commerce et de la distribution d'aliments, pour diminuer l'incidence et la propagation de maladies virales d'origine alimentaire et pour éviter la contamination initiale. En développant de nouvelles méthodes ou en optimisant les méthodes et procédures d'exploitation normalisées existantes, les partenaires du projet VITAL souhaitent contrôler quatre chaînes d'approvisionnement alimentaire, à savoir celle des salades, des fruits mous, du porc et des crustacés. La surveillance a été mise en place lors de la production, de la transformation et des phases de point de vente, tandis que la chaîne d'approvisionnement des fruits de mer a été contrôlée uniquement aux points de vente. Le consortium a surveillé un certain nombre de virus, dont les norovirus, le virus de l'hépatite A, le virus de l'hépatite E, l'adénovirus humain, l'adénovirus porcin et le polyomavirus bovin, afin de distinguer la voie humaine ou zoonotique de contamination de la chaîne d'approvisionnement alimentaire. Les données recueillies ont révélé une forte vulnérabilité à la contamination par le virus à plusieurs reprises dans chaque chaîne d'approvisionnement alimentaire. Une faible conformité avec les directives de sécurité alimentaire (irrigation d'eau de mauvaise qualité, assainissement médiocre, mauvaise hygiène des mains) pourrait conduire à des vulnérabilités à la contamination virale dans les chaînes d'approvisionnement alimentaire. Pour réduire le risque de contamination et contribuer à la conformité aux programmes de sécurité, telles que les directives du Codex, le consortium a développé des notes d'information pour les procédures de surveillance intensive. Elles sont disponibles sur le site web du projet. Les partenaires ont également étudié l'impact sur la survie des virus contaminants de différents facteurs environnementaux, comme la température, la turbidité et la lumière du soleil. Ils ont également étudié l'efficacité des mesures d'intervention, don’t la désinfection au chlore et le traitement ultraviolet, couramment utilisés pour inactiver les agents pathogènes dans les industries alimentaires. Les procédures de surveillance proposées offrent la sensibilité nécessaire pour détecter la contamination des aliments et prendre des mesures d'intervention appropriées. L'adoption à long terme des recommandations du projet VITAL au niveau national ou européen aiderait à prévenir la contamination virale dans l'approvisionnement alimentaire.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application