Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Renforcer la sécurité de l'orbite des satellites

Les satellites hors d'usage et les débris issus de collisions font partie des matériaux en orbite qui menacent les systèmes spatiaux stratégiques. Des scientifiques mettent au point un outil de vulnérabilité globale pour minimiser les risques.

Technologies industrielles

L'UE a de plus en plus recours à des systèmes spatiaux stratégiques pour des applications civiles et de défense. La quantité croissante de débris spatiaux représente une menace particulière pour ces structures et instruments précieux et coûteux. La réduction de la vulnérabilité implique à la fois de minimiser la probabilité de collision et de minimiser l'ampleur des dommages en cas de collision. Afin d'évaluer la vulnérabilité et de la réduire, il est nécessaire de quantifier les dangers. Les scientifiques ont lancé le projet P2-Rotect («Prediction, protection & reduction of orbital exposure to collision threats») financé par l'UE en vue de définir la vulnérabilité et de mettre au point une façon de la calculer. L'évaluation de la vulnérabilité sera ensuite utilisée pour déterminer la réduction de la vulnérabilité étant donné qu'il faut pouvoir comparer les conditions avant et après les mesures correctives. Trois missions européennes (Sentinel-1, GALILEO et Meteostat (MTG) troisième génération) à trois altitudes différentes (orbite terrestre basse, orbite terrestre moyenne et orbite géostationnaire, respectivement) sont utilisées comme études de cas. Les chercheurs ont défini plusieurs scénarios concernant les débris et les ont analysés avec le logiciel Master 2009. Ils ont amélioré les techniques de prévision des collisions en utilisant la simulation d'évènements rares et de nouveaux indicateurs de risque de collision. Réduire la vulnérabilité en cas de collision impliquait d'analyser les effets du blindage, la structure améliorée des parois, la redistribution des ressources critiques et la classification des défaillances. Les scientifiques étudient également les moyens de réduire la quantité de débris spatiaux se trouvant en orbite. La désorbitation des satellites hors d'usage est un élément important. Dans un premier temps, les scientifiques ont mis au point la version préliminaire de l'outil PIRAT (Particle Impact Risk and Vulnerability Assessment Tool), afin d'évaluer les effets des collisions avec les débris impossibles à tracer. Ils mettent également au point un outil baptisé CORSAIR (Colliding Objects Risk for Spacecrafts: Assessment and Induced Reaction) pour prédire la probabilité des manœuvres en vue d'éviter les collisions avec les débris traçables. Des prototypes ont été intégrés dans un outil de vulnérabilité globale, SAVESPACE (Space Asset Vulnerability to the Effects of Space Population Avoidance and Collision Evaluator). Les outils et les techniques du projet P2-Rotect devraient avoir d'importantes répercussions sur la sécurité des moyens spatiaux de l'Union européenne, en réduisant à la fois la probabilité de collision avec des débris spatiaux et les dommages en cas de collision.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application