Skip to main content

Article Category

Article à la une

Article available in the folowing languages:

En vedette - Collaboration dans le domaine de la recherche avec les infrastructures haut débit de GÉANT

GÉANT, l'infrastructure du réseau de recherche et d'éducation paneuropéen, connaît une évolution rapide. Longtemps considéré comme le réseau de recherche le plus avancé au monde grâce à sa disponibilité à 99,999 %, son développement continu et une gamme de services multi-domaines en expansion pour améliorer les performances et les accès, GÉANT développe sur cette réputation une mise à niveau complète de sa technologie de transmission et de commutation – pour assurer la pérennité du réseau jusqu'en 2020. Cet important réseau européen continuera à permettre la recherche et l'innovation qui constituent des éléments clés de la croissance européenne grâce à son soutien de quelques-uns des projets de recherche les plus grands au monde présentant la plus forte concentration de données.

Économie numérique

Initié il y a plus de dix ans pour permettre une collaboration au niveau de la recherche et un partage des connaissances entre les chercheurs d'Europe et du monde, GÉANT a joué un rôle capital dans la facilitation de projets de recherche qui aident à maintenir la compétitivité européenne et à résoudre certains des plus grands défis de l'humanité. Le réseau avancé et les services de GÉANT permettent de réaliser des projets de recherche dans des domaines aussi variés que le changement climatique et le contrôle environnemental, l'alimentation et l'énergie, la physique des particules et la radioastronomie, la médecine et la bioinformatique. Avec les réseaux NREN (National Research and Education Networks) d'Europe, GÉANT connecte plus de 40 millions d'utilisateurs dans plus de 8 000 universités, instituts d'enseignement supérieur, instituts de recherche, bibliothèques, musées, archives nationales et hôpitaux, ainsi que 22 000 écoles primaires et secondaires. GÉANT est coordonné par DANTE qui planifie, construit et exploite des réseaux de pointe pour la recherche et l'éducation (y compris TEIN, CAREN et AfricaConnect ainsi que GÉANT). Le consortium GÉANT se compose d'une communauté fédérée de 31 réseaux de recherche et d'éducation nationaux européens (NREN); Nordunet (qui représente cinq NREN nordiques); L'association du réseau de recherche et d'éducation transeuropéen (Terena); Et quatre NREN associés ainsi que DANTE. La structure actuelle du projet GÉANT (également appelé GN3) est également soutenue par un financement à hauteur de 93 millions d'euros par la Commission européenne. Ce sont les partenaires NREN qui assurent la connectivité paneuropéenne et les services aux utilisateurs au niveau local. Le déploiement 500 Gbps GÉANT implémente actuellement une mise à niveau importante des infrastructures, y compris la dernière technologie de transmission et de commutation pour la prise en charge d'une capacité jusqu'à 2 terabits par seconde (Tbps) sur le réseau principal, assurant la pérennité des infrastructures réseau importantes pour l'Europe jusqu'en 2020. Une capacité de 500 Gigabits par seconde (Gbps) sera disponible sur le réseau principal à partir de la première implémentation, proposant des circuits en Europe qui permettront des transferts de données à des vitesses jusqu'à 100 Gbps, ou des multiples de cette valeur, assurant de la sorte une collaboration plus rapide sur des projets critiques et répondant à la demande croissante de transfert de données. Le CERN a été le premier client 100 Gbps, reliant Genève à son centre de données en Hongrie, pour pouvoir traiter et stocker d'importantes quantités de données depuis le grand collisionneur de hadrons (Large Hadron Collider, LHC). «Il s'agit d'un projet énorme destiné à actualiser le réseau de base GÉANT de 50 000 kilomètres, remplaçant tout l'équipement existant par la dernière technologie de transmission et de commutation et installant plus de 150 nouvelles pièces en 10 mois» explique Michael Enrico, responsable technologique en chef pour DANTE. «Les projets importants impliquant des partenaires mondiaux, comme le LHC du CERN et le prochain Square Kilometre Array (le plus grand radiotélescope au monde), génèrent d'importants volumes de données qui doivent être distribués, analysés, stockés et rester accessibles. Ce besoin de transfert de données rapide et stable dépend fortement de la bande passante haut débit dédiée proposée par des réseaux de recherche comme GÉANT et le besoin d'un réseau terabit grandit chaque jour.» La structure précédente du réseau GÉANT (connue comme GN2) portait sur la livraison d'un réseau hybride utilisant la technologie de routage et de commutation la plus innovante. L'accent a ensuite été mis sur le développement et la livraison d'un portefeuille de services étendu permettant aux utilisateurs de tirer le meilleur du réseau via leur NREN local. Par sa gamme de services de connectivité, les chercheurs (et autres utilisateurs) peuvent sélectionner la bande passante et les performances qui correspondent le mieux à leurs besoins, avec des options allant des connexions protocole internet (Internet Protocol, IP) haute capacité aux circuits point à point dédiés à ultra haut débit, y compris des services point à point 'à la demande' innovants. Ceux-ci sont à leur tour supportés par une gamme complète de services de gestion et de contrôle réseau pour permettre des performances de bout en bout sûres et cohérentes indépendamment de la localisation des utilisateurs. Avec ses partenaires NREN, l'objectif de GÉANT est de garantir une disponibilité à 99,999 % par l'identification rapide, la résolution des erreurs réseaux et des fonctions de sécurité puissantes pour détecter et empêcher les attaques malicieuses. Des applications qui abordent les questions d'autorisation et d'authentification, vérifiant les identités des utilisateurs et leurs droits pour leur offrir un accès aux ressources selon les besoins, sont développées et déployées via les partenaires du projet NREN. Cela permet aux chercheurs, académiciens et autres personnes de se déplacer facilement dans les limites du réseau tout en conservant l'accès à leur réseau et aux ressources des autres NREN et institutions. Accélération de la recherche scientifique Déjà plus de 1000 terabytes de données passent dans le réseau IP de GÉANT chaque jour, dont une grande partie est déjà liée aux recherches de pointe réalisées partout dans le monde. Le LHC du CERN, la plus grande expérience scientifique au monde, par exemple, produit plus de 22 petabytes de données par an et les réseaux de recherche, dont GÉANT, sont des éléments importants pour pouvoir livrer ces données aux scientifiques du monde entier. «Nous avons énormément utilisé les infrastructures GÉANT ... qui nous donnaient des connexions directes entre le CERN et les principaux instituts ainsi qu'un service IP ultra performant qui nous permet d'échanger les données avec les instituts plus petits en Europe» explique le Dr David Foster du CERN. De même, GÉANT et d'autres réseaux seront cruciaux pour que la communauté scientifique puisse travailler avec les quantités massives de données qui doivent être produites par le Square Kilometre Array, le plus grand télescope au monde qui devrait être opérationnel en 2020. Alors qu'auparavant les données scientifiques auraient du être envoyées physiquement sur disques aux chercheurs, GÉANT donne accès aux données de partout et à tout moment, rendant possible l'observation en temps réel d'informations hautement détaillées dans l'univers. Et dans le domaine de la bioinformatique, les réseaux haut débit ont permis de réaliser des percées dans la recherche comme le séquençage de l'ADN qui a transformé les sciences de la vie. Avec le volume de données généré par les expériences biologiques qui double maintenant tous les cinq mois, mettre ces données à la disposition de la communauté des utilisateurs est devenu un des principaux défis des partenaires de GÉANT. Le professeur Janet Thornton, directeur de l'European Molecular Biology Laboratory-European Bioinformatics Institute (EMBL-EBI), explique que sans GÉANT, l'EBI n'existerait tout simplement pas. «Comme notre objectif principal consiste à collecter et à distribuer des données biologiques... sans GÉANT, ce serait impossible», ajoute-t-elle. De nombreuses autres disciplines scientifiques, de l'observation de la terre et des prévisions météorologiques à la chimie et à la neuroscience, continuent à bénéficier du réseau GÉANT. GÉANT possède également des liens importants avec des réseaux en Amérique du Nord (via Internet2, ESNET, NLR, NISN et CANARIE), en Amérique latine, en Afrique du Nord et au Moyen Orient, en Afrique du Sud et au Kenya, dans le sud du Caucase, en Asie centrale et dans la région Asie Pacifique - lui permettant de toucher plus de 65 pays hors Europe. Soutien à l'éducation En outre, le réseau GÉANT apporte son soutien à la communauté éducative avec de nombreux partenaires du projet qui aident les universités, les écoles secondaires, les bibliothèques et les écoles primaires. Dans l'enseignement supérieur, l'apprentissage numérique et de longue durée sont des tendances déterminantes. Les campus universitaires deviennent donc de plus en plus virtuels, créant un besoin pour de nouveaux outils et services collaboratifs. Les universitaires et les étudiants attendent une connectivité de bout en bout et une bande passante sans limite, également dans le domaine sans fil. Des changements similaires sont évidents dans les écoles. De nouvelles approches de l'apprentissage, davantage centrées sur l'apprenant, sont utilisées, des outils numériques et des ressources sont utilisés dans le programme, alors que les jeux et les divertissements éducatifs sont de plus en plus considérés comme un élément important de l'apprentissage. Ces applications émergentes imposeront de nouvelles exigences sur le réseau et le secteur de l'éducation deviendra un groupe d'utilisateurs de plus en plus important de GÉANT et de ses NREN partenaires. Poursuivant dans la nouvelle structure du projet (GN3plus), la vision de GÉANT est développée sur sa réputation d'excellence des réseaux pour devenir un «European Communications Commons» unifié poussant à la création de connaissances, à l'innovation et à l'apprentissage en connectant et supportant la croissance des communautés de recherche et d'éducation européennes. «En veillant à ce que la puissance du réseau soit disponible pour tous, grâce à des services simples et faciles à utiliser, au cœur de GÉANT aujourd'hui à dans le futur» explique Niels Hersoug, responsable du projet conjoint du projet GÉANT. «GN3plus continuera à développer sur la réussite de GN3 en continuant à proposer des services réseau de classe mondiale avec les plus hauts niveaux d'excellence opérationnelle aux communautés de la recherche et de l'éducation en Europe et au-delà. Nous innoverons pour répondre aux besoins de la communauté, aidant à développer un secteur des TIC européen compétitif.» Le projet GÉANT bénéficie actuellement d'un financement de la recherche au titre du septième programme-cadre (7e PC) de l'Union européenne. Liens au projet sur CORDIS: - le 7e PC sur CORDIS - Fiche d'information du projet GN3 sur CORDIS Lien au site web du projet: - Site web du projet «Multi-gigabit European research and education network and associated services» Autres liens: - Site web de la stratégie numérique de la Commission européenne