Skip to main content

Problem-oriented Processing and Database Creation for Ionosphere Exploration

Article Category

Article available in the folowing languages:

La puissance collective des ensembles de satellites

L'étude de l'environnement spatial de la Terre a changé ces dernières années, suite à la mise en orbite de plusieurs satellites, isolés ou en groupes. Un projet financé par l'UE a consolidé de très grandes quantités de données satellite inutilisées, pour mieux comprendre les causes des changements dans l'ionosphère.

Changement climatique et Environnement

Depuis le début de l'ère spatiale, les nombreux satellites ont amassé une masse d'observations concernant l'ionosphère, la partie la plus externe de l'atmosphère de la Terre. Cette région de transition entre l'atmosphère de la Terre et l'espace environnant agit comme un miroir pour les ondes radio, les réfléchissant et permettant des communications à longue distance. Aujourd'hui, à l'ère des communications par satellite, l'ionosphère est responsable de l'instabilité des signaux reçus. Le projet POPDAT («Problem-oriented processing and database creation for ionosphere exploration»), financé par l'UE, a collecté des données de 10 missions dans l'ionosphère. Elles ont d'abord été évaluées pour vérifier leur adéquation à l'étude des phénomènes ondulatoires survenant dans l'ionosphere. Les chercheurs ont ensuite mis au point des logiciels pour traiter ces données, afin de détecter la signature de perturbations dans l'ionosphère, comme des ondes électromagnétiques ou gravitationnelles. Enfin, ils ont créé une collection de catalogues d'ondes, proposés aux chercheurs intéressés par le site web du projet . Des programmes de fouille de données et de visualisation permettent d'extraire les évènements ionosphériques voulus. Le site propose également des mesures traitées et provenant de diverses observations au sol, afin d'exploiter pleinement les données satellite disponibles. Le projet POPDAT s'est adressé aux autres chercheurs via des publications et des conférences, testant l'intérêt et le besoin d'accéder à ce type de données. Cependant, le 'service d'ondes ionosphériques' a aussi été mis en place dans le but de proposer des données aux étudiants et aux amateurs, pour leurs propres activités de recherche ou à fins d'enseignement. Le projet POPDAT a analysé la densité de plasma et les champs électromagnétiques enregistrés par de nombreux satellites, ouvrant une fenêtre unique sur l'environnement spatial proche de la Terre. Depuis les grands séismes jusqu'aux éclairs dans les tempêtes solaires frappant la Terre, les recherches conduites sur les processus physiques perturbant l'ionosphère sont fascinantes. En s'appuyant sur de telles informations, les chercheurs peuvent étudier l'effet des perturbations ionosphériques sur les communications et d'autres systèmes que les gens utilisent chaque jour.

Mots‑clés

Satellite, observatoire, ionosphère, atmosphère, ondes électromagnétiques, ondes gravitationnelles, fouille de données, communications par satellite

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application