Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Augmentation budgétaire pour le programme SOCRATES

Le programme d'action de l'Union européenne dans le domaine de l'éducation, SOCRATES, doit recevoir une agumentation budgétaire de 70 millions d'ECU couvrant les deux années restantes du programme (1998 et 1999) suite à un accord conclu par le Conseil et le Parlement lors de l...
Le programme d'action de l'Union européenne dans le domaine de l'éducation, SOCRATES, doit recevoir une agumentation budgétaire de 70 millions d'ECU couvrant les deux années restantes du programme (1998 et 1999) suite à un accord conclu par le Conseil et le Parlement lors de la réunion du comité de conciliation, le 10 décembre 1997.

"L'éducation et la formation constituent un secteur qui devra bénéficier d'une priorité majeure en tant qu'instrument clé de l'avenir de l'Union, a déclaré Mme Edith Cresson, membre de la Commission en charge de la recherche, de l'éducation, de la formation et de la jeunesse, lors d'une conférence de presse organisée au terme de la réunion de conciliation. Le montant d'augmentation qui vient d'être entériné ne manquera pas de donner un signal important quant à la volonté de l'Union de se rapprocher de ses citoyens. C'est un véritable cadeau de Noël pour toutes les écoles et les universités, les étudiants, les élèves et enseignants qui ont oeuvré avec tant d'ardeur pour renforcer la dimension européenne dans les systèmes éducatifs des 18 pays participants au programme.

La manière d'utiliser les fonds va faire l'objet d'une consultation approfondie avec les Etats membres au début de l'année 1998. Dès maintenant, on peut citer les thèmes d'action que la Commission estime prioritaires, dont notamment:

- les bourses ERASMUS pour les études à l'étranger
- les soutiens accordés aux écoles participant aux partenariats européens au sein du chapitre COMENIUS du programme
- l'établissement d'une vraie réciprocité dans les échanges avec les pays d'Europe centrale et orientale et Chypre, qui accèdent actuellement au programme.


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole

Informations connexes

Programmes