Skip to main content

BlueGenics – From gene to bioactive product: Exploiting marine genomics for an innovative and sustainable European blue biotechnology industry

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les éponges révèlent les secrets des produits de biotechnologies marines

Les organismes marins étudiés par des scientifiques européens se sont avérés être une source de nouveaux composés qui pourraient révolutionner le secteur biomédical. Les premiers produits ont été développés pour des applications innovantes.

Alimentation et Ressources naturelles
Santé

Les éponges et d'autres invertébrés marins et leurs micro-organismes associés peuvent fournir une source intarissable de composés bioactifs avec des applications biomédicales. L'exploitation industrielle de cette ressource naturelle nécessite de connaître les gènes qui encodent les bioproduits, ou les voies qui permettent de les synthétiser, pour obtenir des molécules actives en quantité suffisante. Le projet BLUEGENICS (BlueGenics – From gene to bioactive product: Exploiting marine genomics for an innovative and sustainable European blue biotechnology industry), financé par l'UE, a combiné des connaissances en génomique marine et en chimie avancée pour produire de nouveaux composés, incluant des métabolites secondaires et des composés pharmaceutiquement actifs. Le projet BLUEGENICS a été conduit par des PME high-tech dans le domaine de la génomique pour mettre sur le marché des produits issus des biotechnologies marines comme des extraits d'éponges et autres organismes marins. Ceux-ci ont été étudiés pour identifier les activités anti-kinase ainsi que les activités microbiennes et antimicrobiennes pour lutter contre la maladie d'Alzheimer. Les premiers produits développés sont des bandes médicales de réparation de la peau, qui impliquent des nanoparticules innovantes qui enveloppent les composés naturels bioactifs dans des polymères naturels, actifs morphogénétiquement. Une plateforme de filtrage pour l'activité anti-protozoaire a également été établie, identifiant un élément analogue simplifié de la plakortine antibiotique. Le produit analogue présentait des propriétés antimicrobiennes face aux souches de composants résistantes à la chloroquine du parasite de la malaria Plasmodium falciparum. Le projet BLUEGENICS a également développé de nouveaux médicaments potentiels et d'autres produits qui peuvent être utilisés dans un contexte clinique ou en biomédecine/biotechnologies. Ils portent sur des domaines tels que l'ostéoporose et les maladies neurodégénératives (en particulier la maladie d'Alzheimer), ainsi que les produits de cicatrisation pour le marché en croissance des cosméceutiques. Le principal obstacle au développement de médicaments à partir d'éléments marins, l'approvisionnement, ne peut être surmonté que par des approches à base de biologie moléculaire telles que celles présentées dans le cadre de l'initiative BLUEGENICS. Par conséquent, les solutions technologiques démontrées permettront de surmonter cet obstacle sur le chemin des biodécouvertes marines, rendant ainsi le domaine plus attractif pour les investisseurs. De plus, les technologies avancées introduites pour la découverte et le développement des médicaments permettront de renforcer la position de leader de l'UE en sciences et technologies et la compétitivité du secteur des biotechnologies en Europe. Le succès du projet BLUEGENICS permettra de promouvoir les découvertes de médicaments marins sur le long terme, en lien avec le secteur industriel à partir d'approches de biologie moléculaire, permettant ainsi une exploitation durable de la diversité moléculaire des océans et renforçant la position de leader des PME européennes de biotechnologies dans le monde.

Mots‑clés

Bioactif, BLUEGENICS, génomique marine, biotechnologies, plakortine, biodécouverte

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application