Skip to main content

In-field wireless sensor network to predict rice blast

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un réseau de surveillance de terrain pour la prévention de la pyriculariose du riz

Des chercheurs de l'UE et de Turquie ont développé un système de surveillance en temps réel pour les rizières qui aidera les agriculteurs à protéger leurs cultures contre la pyriculariose du riz, une maladie fongique dévastatrice.

Alimentation et Ressources naturelles

La pyriculariose du riz, causée par le champignon Pyricularia oryzae, est la maladie la plus dévastatrice du riz et un danger pour la riziculture dans le monde entier. Des infections modérées des rizières peuvent entraîner des chutes de rendement d'environ 50%. D'après certaines estimations, la pyriculariose du riz détruit chaque année une quantité de riz qui pourrait nourrir 60 millions de personnes. La pyriculariose du riz se développe dans des conditions environnementales particulières en termes de température de l'air, d'humidité relative, de durée d'humidité sur les feuilles et de rayonnement solaire. De plus, l'utilisation de variétés de riz à risque modéré ou élevé et l'application excessive d'engrais azotés augmente la gravité des maladies, montrant qu'une mauvaise gestion peut aboutir à des pertes encore plus importantes. Étant donné la nature des dégâts liés au champignon de la pyriculariose du riz, les agriculteurs tendent à surtraiter les rizières pour protéger leur cultures même lorsque les conditions environnementales ne sont pas favorables au développement de la pyriculariose. Cette méthode de gestion et de contrôle de la maladie a des impacts négatifs sur l'empreinte environnementale de la culture du riz. Le projet RICE-GUARD (In-field wireless sensor network to predict rice blast), financé par l'UE, a développé un nouveau système de surveillance de terrain pour aider les riziculteurs à protéger leurs cultures contre l'apparition de la pyriculariose du riz. Le réseau est constitué de capteurs solaires sans fil bon marché qui contrôlent les conditions environnementales et climatiques. Le système fonctionne en collectant en temps réel des données de température, d'humidité relative, d'humidité des feuilles et de rayonnement solaire depuis le niveau de la canopée des rizières. Il relaie ces informations vers un serveur central, qui exécute un modèle de prévision pour anticiper la pyriculariose du riz 5 à 7 jours avant son apparition, de sorte à avoir suffisamment de temps pour la prise de décision. L'une des fonctionnalités les plus importantes du système est sa capacité à fournir des mesures à distance des conditions sur le terrain ainsi que le niveau de risque sur une superficie de 77 à 100 ha. Cela permet aux agriculteurs d'avoir des informations à temps sur la probabilité d'une infection par la pyriculariose du riz et de réagir en prenant des décisions de gestion informées. Les chercheurs ont testé le système de surveillance RICE-GUARD dans cinq lieux en Europe et observé qu'il pouvait fournir des informations utiles dans tous les cas. Il a été installé dans des rizières sous conditions contrôlées et non contrôlées pour prouver l'adaptabilité du modèle. Les riziculteurs ont pu effectuer un suivi des conditions locales grâce à une interface utilisateur qui affiche le niveau de vulnérabilité à la pyriculariose du riz. Le système de surveillance RICE-GUARD est capable d'aider les riziculteurs dans la gestion de l'incidence de la pyriculariose du riz. Ainsi, RICE-GUARD augmente les rendements de riz et garantit des applications raisonnées de fongicides, ce qui est important pour aller vers une agriculture durable et respectueuse de l'environnement.

Mots‑clés

Système de surveillance, maladie, pyriculariose du riz, champignon, RICE-GUARD, réseau de capteurs sans fil

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application