Skip to main content

Mechanisms of Fungiculture in Ambrosia Beetles

Article Category

Article available in the folowing languages:

Coléoptères de champignons

Les chercheurs ont étudié la vie des coléoptères de champignons pour découvrir comment ils développent leur cultivar fongique et les protègent des agents pathogènes.

Recherche fondamentale

Les insectes agricoles sont l'un des exemples les plus passionnants de la réussite de la symbiose dans la nature. Les scolytes du bois sont des insectes agricoles qui développent des champignons comme source d’alimentation. La manière dont les coléoptères agricoles développent leur cultivar et suppriment les agents pathogènes, et le rôle que jouent les bactéries dans le budget d'azote de ces insectes reste encore inconnue. L'initiative financée par l'UE FARMING IN BEETLES (Mechanisms of fungiculture in ambrosia beetles) visait à acquérir davantage de connaissances sur les coléoptères agricoles. L'équipe de recherche a tenté d'en savoir plus sur les mécanismes chimiques et comportementaux de l'élevage de champignons par les scolytes du bois. Les chercheurs du projet ont cherché à savoir si les scolytes pouvaient activement influencer la communauté des espèces de leurs jardins de champignons. De là, ils ont étudié la façon dont les coléoptères défendent leurs jardins contre les agents pathogènes fongiques et s'ils peuvent fertiliser leurs jardins. FARMING IN BEETLES a constaté que le scolyte Xyleborinus saxesenii peut contrôler la communauté des espèces de champignons qui se développent dans leurs jardins. L'équipe a découvert un comportement hygiénique chez les coléoptères car ils ont augmenté leurs fréquences de toilettage une fois que l'équipe a introduit des spores de champignons pathogènes aux insectes. Le projet a estimé que les insectes pourraient produire de l'éthanol pour supprimer la croissance des agents pathogènes. L'équipe a constaté que les insectes se reproduisaient mieux dans les arbres avec des concentrations élevées d'éthanol et que cela supprimait la croissance des champignons pathogènes. FARMING IN BEETLES a réalisé des essais entre larves, pupes et adultes et a découvert que les insectes propageaient des symbiotes de micro-organismes spécifiques pour induire la fructification du champignon. Cette découverte d'un troisième acteur microbien dans le mutualisme coléoptère-champignon est une percée, et l'équipe de recherche continue de caractériser les composés chimiques produits. Enfin, les chercheurs ont vérifié si les scolytes du bois utilisaient des bactéries fixatrices d'azote pour fertiliser leurs cultures. Ils ont constaté que plusieurs souches de scolytes de bois peuvent avoir des capacités fixatrices d'azote. Ces résultats vont faire la lumière sur l'importance des associations symbiotiques dans le maintien de l'évolution de la socialité chez les scolytes du bois. Ces résultats pourraient complètement changer la façon dont nous voyons ces systèmes et ouvriront de toutes nouvelles pistes de recherche.

Mots‑clés

Champignons, scolyte du bois, FARMING IN BEETLES, fungiculture, fixateur d'azote

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application