Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Immigration et Occident

De nombreux pays occidentaux considèrent l'afflux d'immigrants comme une 'menace' pour leur identité culturelle. Une nouvelle approche de ce phénomène pourrait aider à modérer cette vision polarisée et proposer des politiques d'immigration et d'intégration plus libérales.

Société

On peut envisager l'immigration mondiale de deux points de vue: l'immigration qui enrichit culturellement les sociétés d'accueil, ou l'immigration qui résiste à l'intégration et défie souvent les valeurs et identités occidentales. Le dilemme des nations occidentales est de savoir comment protéger leurs valeurs libérales sans pour autant violer ces mêmes valeurs qu'ils cherchent à protéger. Dans ce contexte, le projet financé par l'UE CULTURAL DEFENSE (Cultural defense of nations: A liberal theory of majority rights) s’est penché sur les implications de cette énigme complexe. Il a étudié les considérations culturelles dans la sélection de l'immigration, ainsi que les justifications libérales ou communautaires pour le droit culturel. L'équipe du projet a développé une nouvelle théorie de 'défense culturelle des nations' fondée sur le libéralisme et la législation relative aux droits de l’homme. Elle a proposé un nouveau concept de 'constitutionnalisme national' qui maintient les objectifs culturels des nations sans appliquer des mesures intolérantes drastiques. Les chercheurs ont étudié l'augmentation marquée d’un nationalisme majoritaire en Occident où les démocraties libérales ont voté des lois requérant des immigrés qu'ils adoptent la culture, les valeurs et les mœurs de la majorité. CULTURAL DEFENSE a critiqué ces lois, plaidant contre l'utilisation massive de la culture dans la sélection de l'immigration. Au lieu de cela, le projet a proposé une théorie de défense culturelle qui permet aux démocraties libérales de sauvegarder leur culture via les lois sur l'immigration. Le projet a étudié la manière dont une politique d'immigration peut protéger aussi bien les droits humains des migrants que l'identité constitutionnelle des Etats. Les résultats intéressants de ce projet ont été publiés dans un livre intitulé 'The Cultural Defense of Nations: A Liberal Theory of Majority Rights’. La publication est destinée à soutenir l'élaboration des politiques et à faire appel aux universitaires et experts en droit de l'immigration, en identité constitutionnelle et en législation des droits de l'homme. En fin de compte, ce travail de grande ampleur peut aboutir à de meilleures politiques d'intégration et d'immigration.

Mots‑clés

Immigration, citoyenneté, droits de la majorité culturelle, autodétermination, identité constitutionnelle, intégration, libéralisme

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application