Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un jeu vidéo cognitif peut améliorer l'intelligence du jeu des footballeurs

Dans un match de football, les joueurs les plus intelligents et les plus performants se distinguent par leur capacité à trouver des espaces là où ils paraissent inexistants, à anticiper la position des autres joueurs et à prendre des décisions rapides. La technologie IntelliGym d'ACE devrait permettre de produire en masse ces rares pépites.

Économie numérique

Rares sont ceux qui ne souscriraient pas à l'idée selon laquelle les meilleurs joueurs de football sont ceux qui combinent technique, physique, tactique et intelligence du jeu. Mais si les meilleurs joueurs du monde peuvent compter sur des préparateurs physiques professionnels et des diététiciens experts pour les aider à travailler les trois premières de ces qualités, il n'existe aucun outil efficace pour développer leur intelligence du jeu. Cette dernière est plutôt considérée comme un don inné. L'objectif d'Applied Cognitive Engineering (ACE), une PME israélienne, consiste essentiellement à réfuter cette croyance. Plutôt que d'être un don, ses fondateurs estiment que l'intelligence du jeu est une compétence comme une autre qu'il est possible d'acquérir avec une formation appropriée. En partie grâce à un financement dans le cadre du projet BRAINPEER, soutenu par l'UE, ils ont développé Football IntelliGym, un logiciel sophistiqué d'entraînement cérébral destiné aux athlètes de compétition et se présentant sous la forme d'un jeu vidéo. «Football IntelliGym vise des compétences cérébrales qui sont fortement liées aux performances du joueur», explique Danny Dankner, directeur général d'ACE. «Celles-ci comprennent l'attention, l'anticipation, la capacité à trouver des ouvertures et à les créer, un jeu de transition rapide et efficace, le positionnement et la planification, c'est-à-dire la capacité de savoir quoi faire de la balle avant même de la recevoir. La formation à ces compétences permettra de prendre de meilleures décisions, de faire moins d'erreurs et de subir moins de blessures.» Football IntelliGym s'appuie sur une approche de formation brevetée appelée 'Cognitive simulation', à propos de laquelle M. Dankner déclare qu'il s'agit de la seule technologie existante dont on a prouvé qu'elle améliore les performances des footballeurs sur le terrain. La même approche avait déjà été utilisée par l'armée de l'air israélienne dans les années 1980 et 1990, avec pour résultat une amélioration des performances des pilotes supérieure à 30 %. Plus récemment, elle a été exploitée par les joueurs de basket de la NCAA et les membres de l'équipe nationale de hockey sur glace des États-Unis. La mise en place de la formation est simple: elle n'exige qu'un ordinateur doté d'une connexion Internet. «Deux fois par semaine, les joueurs participent pendant 30 minutes à un programme de type jeu vidéo, dans leur club ou à leur domicile», explique M. Dankner. «Le jeu s'adapte automatiquement aux besoins individuels du joueur, tandis que son entraîneur reçoit des rapports sur sa progression. Par rapport au groupe de contrôle, les tests effectués sur le terrain par l'Université du sport de Cologne et l'Université libre d'Amsterdam ont montré une amélioration importante des performances des joueurs en matière de prise de décision, les résultats étant visibles au bout de deux à trois mois.» Un potentiel commercial considérable Le financement de l'UE dans le cadre de la phase 2 de l'Instrument PME de H2020 a été essentiel pour achever le développement et les essais de Football IntelliGym. Il a permis à ACE d'adapter sa technologie au football et de mener des études d'efficacité, qui ont montré une amélioration de 20 à 30 % des performances des joueurs de cinq clubs de football européens majeurs. L'entreprise a également conduit des essais approfondis sur le terrain impliquant plus de 600 joueurs de football, afin d'évaluer la facilité d'utilisation du produit et collecter des données sur le marché. Ces joueurs sont venus rejoindre les 30 000 athlètes utilisant déjà IntelliGym, ce qui constitue la plus grande base de données mondiale sur les performances cognitives des joueurs et permet à ACE de continuer d'améliorer le système. «Nous proposons des systèmes d'amélioration des performances à des clubs et des associations de haut niveau, et IntelliGym est proposé à la fois aux clubs et aux joueurs individuels qui veulent passer au niveau supérieur (marché B2C). Le potentiel est énorme: il y a 256 millions de joueurs de football dans le monde, dont 60 millions en Europe», s'enthousiasme M. Dankner. Le directeur général d'ACE déclare que les résultats sont 'spectaculaires': certains clubs ayant utilisé le système ont déjà décidé de l'adopter pleinement pour les années à venir et les joueurs font état d'une très nette amélioration de leurs résultats sur le terrain. «Nous envisageons un avenir où une séance d'entraînement cérébral deviendra une routine standard pour les joueurs de football, au même titre que l'entraînement physique. Nous nous efforçons de rendre cet entraînement cérébral abordable et accessible aux joueurs de football de tous âges et de tous niveaux techniques», ajoute-t-il. En plus de l'augmentation du nombre d'utilisateurs, ACE s'intéresse à des applications autres que les sports. Pour M. Dankner, le logiciel de sa société peut être utilisé dans tout domaine où des décisions doivent être prises sous la pression et en intégrant un grand nombre d'informations. Cela va de la conduite à la formation du personnel de premiers secours et des professionnels du secteur de la santé.

Mots‑clés

BRAINPEER, football, basketball, hockey, Israël, PME, Intelligym, intelligence du jeu, entraînement cérébral, logiciel

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application