Skip to main content

Artificial Intelligence based Smart Charging Assistant for Electric Light Commercial Vehicle Fleets

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un assistant de charge intelligent pour stimuler l’adoption des véhicules utilitaires légers électriques par le marché

L’autonomie et les infrastructures de recharge limitées entravent l’intégration et la gestion des véhicules utilitaires légers électriques (eLCV). Pour surmonter ces obstacles à leur adoption par le marché, une initiative a créé une feuille de route pour le développement du premier assistant de charge basé sur l’intelligence artificielle (IA) destiné aux flottes d’eLCV.

Économie numérique
Technologies industrielles

Selon l’Agence internationale de l’énergie, 2018 a été une nouvelle année record en ce qui concerne les ventes mondiales (1,98 million d’euros) de véhicules électriques (VE). Cela a fait passer l’ensemble du parc mondial à 5,12 millions de véhicules. Pour cette même année, les 385 000 ventes réalisées en Europe ont placé le continent à la deuxième place mondiale. Dès le départ, le projet Konetik eLCV a envisagé un système intelligent d’assistant de charge unique en son genre, basé sur l’apprentissage automatique. Il sera basé sur un algorithme unique développé par la société Konetik, coordinatrice du projet, qui combine télématique et gestion avancée de l’énergie. Une découverte et une révolution en matière de conduite On s’attend à ce que son impact révolutionne le marché européen et international grâce à des économies importantes en matière de recharge des eLCV et à une réduction des temps d’immobilisation pour les clients. Les profits générés sont estimés à 5,1 millions d’euros d’ici 2022 et 42 nouveaux emplois devraient être créés, rien qu’au niveau de l’entreprise. Avant le lancement du projet, Konetik avait déjà mis au point un conseiller automatisé en matière d’infrastructure de charge et de faisabilité pour les VE afin d’aider les flottes à les intégrer. Au cours du projet, l’équipe Konetik eLCV a effectué une analyse de découverte de produits et validé leur faisabilité technique et commerciale. «Nous avons confirmé que l’assistant de charge basé sur l’IA est faisable sur le plan technologique et commercial», indique Balazs Szabo, coordinateur du projet. L’étude de marché et l’analyse de la concurrence sur la scène de la mobilité électronique ont révélé «une concurrence qui se développe dans le domaine grandissant des solutions de mobilité électrique», comme l’indique la page web du projet. «La combinaison de données relatives à l’état de charge, à la localisation et au processus de recharge reste toutefois un créneau moins encombré.» Les partenaires du projet ont également développé un modèle d’entreprise et une stratégie d’accès au marché. Les résultats de la validation relative à la faisabilité technique et les réactions des gestionnaires de flotte de véhicules utilitaires légers ont permis d’élaborer une feuille de route minimale pour mettre au point des produits viables. Des entretiens avec des gestionnaires de flotte et des experts en mobilité électrique ont confirmé l’hypothèse du projet concernant les difficultés liées à la gestion de la recharge. Ils ont également mis en évidence le besoin, pour les clients, de disposer d’une solution d’ensemble. «L’équipe a identifié un besoin potentiel du marché, actuellement non satisfait, en matière de gestion d’eLCV», déclare M. Szabo. Un impact à grande échelle En assurant la continuité des opérations des flottes de VE, Konetik soutient indirectement les objectifs de réduction des émissions de l’UE. Le coordinateur explique: «Notre innovation contribue au développement d’une plus grande mobilité durable, qui permettra de disposer de transports plus propres, contribuant ainsi à réduire de 60 % les émissions des transports dans l’UE d’ici 2050.» Il s’agit de l’objectif défini dans le «Livre blanc sur les transports» de 2011, publié par la direction générale de la mobilité et des transports de la Commission européenne. En faisant le bilan du travail accompli dans le cadre ce projet de la phase 1 de l’Instrument PME et de ses résultats, M. Szabo indique que l’équipe est fière d’avoir réussi à identifier et à valider les besoins potentiels d’un marché de niche. «Grâce à notre technologie et à notre étude de marché, notre assistant de charge basé sur l’IA peut assurer la continuité des opérations dans l’exploitation des flottes d’eLCV», explique-t-il. Quant à son avenir, Konetik progresse dans le développement de ses produits et planifie la stratégie de commercialisation de son assistant de charge basé sur l’IA. «Nous prévoyons de lancer notre nouveau service sur le marché européen d’ici 2020», conclut M. Szabo.

Mots‑clés

Konetik eLCV, LCV, transport, IA, VE, mobilité électrique, recharge intelligente, véhicule utilitaire léger, parc eLCV, véhicule électrique, gestion de l’énergie

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application