Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

La cellulase en vogue, pour une "mode écologique"

Grâce à l'apprêtage à base de cellulase, les industries du textile et de la mode disposent d'une méthode efficace, économique et respectueuse de l'environnement pour produire des tissus tendance. Il y a peu, cette méthode était loin d'être fiable, mais un groupe d'industriels et de chercheurs portugais, finlandais et britanniques ont révolutionné la méthode de l'apprêtage à base de cellulase en lui redonnant ses lettres de noblesse.

Technologies industrielles

Dans les années 90, les enzymes cellulolytiques étaient utilisées par l'industrie du textile pour améliorer la qualité des tissus de coton en leur conférant certaines caractéristiques très en vogue. On se souvient du denim et de son aspect délavé extrêmement populaire, ainsi que des traitements appliqués à d'autres types de textiles en coton pour les rendre plus doux et supprimer leurs peluches. En dépit des avantages économiques et écologiques de l'apprêtage à base de cellulase, ce dernier a donné lieu à des mélanges grossiers endommageant trop gravement la résistance du tissu ainsi qu'à un surdosage enzymatique entraînant un cycle de répétition trop faible des processus. Ce consortium a retravaillé le processus d'apprêtage à base de cellulase et trouvé un moyen d'améliorer ses avantages tout en écartant ses inconvénients. Les chercheurs ont satisfait la demande de l'industrie textile. Ils ont permis un recours plus large à l'apprêtage enzymatique en améliorant le contrôle des processus à base de cellulase. Les avancées de la biotechnologie ont permis d'isoler les composants enzymatiques individuels, tandis que les techniques de recombinaison de l'ADN ont amené les chercheurs à manipuler les gènes des champignons sécrétés par la cellulase. Grâce aux possibilités offertes par ces deux domaines, le consortium a pu développer de nouvelles souches rendant possible la fabrication industrielle de nouveaux mélanges de cellulase et par conséquent de nouveaux effets d'apprêtage à base de cellulase. En particulier, les composants cellulosiques des souches génétiquement modifiées de Trichoderma reesei ont été épurés et leurs effets testés sur des tissus de coton tissés et tricotés. Ensuite, des mélanges à base de cellulase optimisés et élaborés sur mesure ont été conçus en conservant des paramètres identiques à ceux normalement utilisés par les machines de production textile. Il est par ailleurs essentiel de souligner que ces mélanges ont été optimisés de façon à améliorer le contrôle du conditionnement et du boulochage tout en réduisant les pertes de résistance du tissu. C'est l'étude des synergies entre les composants enzymatiques qui a permis d'obtenir ces résultats. Pour terminer et aussi pour garantir la satisfaction du client, ces mélanges sur mesure ont été fabriqués en très grandes quantités afin de réaliser des tests industriels vérifiant, du point de vue de la qualité de l'apprêtage, les effets biologiques de ces mélanges sur les tissus tricotés et tissés. Ces tissus testés ont donné lieu à la fabrication de vêtements afin de mesurer en conditions réelles la satisfaction du consommateur. Ainsi, cette technologie innovante met à disposition de l'ensemble du marché, un apprêtage à base de cellulase efficace, écologique et économique.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application