Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

La prévision du métabolisme des médicaments accélère le développement des produits pharmaceutiques

Lors des processus de recherche et de développement présidant à la création de médicaments, il est essentiel de connaître de façon approfondie les chemins métaboliques que les médicaments peuvent emprunter. Le métabolisme des médicaments détermine leur comportement pharmacocinétique et leurs interactions avec d'autres composés. L'objectif du projet en cours est d'améliorer les méthodes in vitro destinées à prévoir le comportement métabolique durant les processus de recherche et de développement d'un médicament.

Santé

La plupart du temps, le métabolisme des médicaments rend impossible l'extrapolation sur les humains d'un test de toxicologie effectué sur d'autres espèces. Puisqu'il détermine leur efficacité pharmaceutique, plusieurs approches ont été développées pour prévoir le métabolisme des médicaments. Le projet en cours a permis d'identifier un certain nombre de tests adaptés ainsi que d'élaborer une approche intégrée de prévision du métabolisme des médicaments. Les partenaires du projet ont sélectionné et caractérisé un ensemble de substrats enzymatiques spécifiques et de réactifs comme les produits chimiques et les anticorps. Des systèmes aux niveaux de complexité biologiques différents ont été caractérisés et manipulés génétiquement de façon à devenir plus efficaces. Finalement, ces systèmes ont été soumis à une comparaison systématique avec des données humaines in vitro. Les microsomes, les tranches de foie, les hépatocytes et les recombinants utilisés par les systèmes ont été sélectionnés en fonction de leur spécificité, fidélité cinétique, stabilité et faisabilité technique. La recherche a démontré que les hépatocytes et les tranches cultivés peuvent constituer un système efficace d'évaluation du potentiel inductif des médicaments. Les résultats ont également montré que tous les systèmes sont capables d'études à court terme du métabolisme des médicaments et qu'il est nécessaire d'employer plusieurs systèmes pour obtenir une prévision précise des interactions métaboliques d'un nouveau médicament. Les partenaires du projet disposent des droits exclusifs protégeant la méthodologie dérivée et les tests proposés. L'approche, une fois appliquée à la recherche médicamenteuse améliorera la conception et l'exécution des tests de toxicité tout comme elle facilitera la mise en oeuvre de tests cliniques précoces. De plus, les frais induits par le développement de médicaments seront réduits ainsi que le nombre d'animaux utilisés lors des tests de toxicité menés en laboratoire puisqu'il est à présent possible de cibler davantage les études cliniques sur les résultats in vitro.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application