Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Nouvelles perspectives de traitement de l'épilepsie-absence et de la douleur chronique

L'épilepsie constitue la deuxième affection neurologique la plus courante après la migraine. Aujourd'hui, les personnes épileptiques sont en mesure de contrôler cette affection par un traitement médical adéquat. Malheureusement, ces traitements anti-épileptique ne soignent pas l'épilepsie et s'avèrent souvent inefficaces pour empêcher la survenue de crises. Une équipe de recherche a mené une étude approfondie des terrains génétiques, morphologiques, biochimiques et électrophysiologiques liés aux effets physiologiques observés chez les cas d'épilepsie-absence et de douleur chronique.

Santé

Le cerveau est extrêmement similaire à un ordinateur en ce qu'il constitue un vaste réseau de cellules nerveuses au sein desquelles des milliards de messages électriques sont envoyés pour contrôler chaque fonction humaine. Il existe de nombreux mécanismes de régulation destinés à organiser la bonne circulation des messages entre les cellules nerveuses. Néanmoins, il arrive parfois qu'un changement soudain dans les réactions chimiques du cerveau entraîne un brouillage des messages, car les cellules nerveuses émettent des impulsions par à-coups, plus rapides qu'à l'ordinaire. Ce changement se manifeste extérieurement par une crise et les crises répétitives sans cause apparente sont appelées épilepsie. Un des aspects importants de la gestion de l'épilepsie est l'utilisation soigneusement planifiée de médicaments conçus pour contrôler les crises. Cependant, il existe de nombreux types d'épilepsies et de crises et chaque épileptique a sa propre façon de vivre ces troubles, selon l'endroit où l'activité du cerveau se modifie, l'étendue de la manifestation et sa rapidité de développement. De plus, le médecin doit prendre en considération l'efficacité du traitement prescrit ainsi que ses effets secondaires, spécifiques à chaque cas. Ce projet a donné lieu à l'étude approfondie de récepteurs spécifiques, les récepteurs GABAB, qui sont impliqués dans le transfert des signaux électriques entre les cellules nerveuses pour produire divers effets physiologiques. Plus particulièrement, le projet a tout d'abord abouti à la localisation cellulaire et sous-cellulaire des sous-types de récepteurs GABAB dans le cortex, le thalamus et la moelle épinière. Des techniques hautement spécialisées ont permis de parfaitement approfondir le fonctionnement physiologique de ces récepteurs. Le projet a également donné lieu à une analyse de ces récepteurs sur les plans génétique, morphologique, biochimique et électrophysiologique au travers de modèles expérimentaux d'épilepsie-absence et de douleur chronique. L'étude a mis en évidence de nombreux aspects inconnus liés aux fonctions physiologiques des sous-types de récepteurs GABAB et leur rôle dans l'épilepsie et la douleur chronique. C'est la première fois qu'une étude présente la distribution complète des sous-types de récepteurs dans le cerveau, la description de leur activité intercellulaire et la capacité des sous-types spécifiques à moduler l'activité électrophysiologique dans le cerveau et dans la moelle épinière. Afin d'étudier les mécanismes permettant d'empêcher la survenue d'absences, l'étude s'est également attachée aux effets des traitements analgésiques ou anti-absence. En ce qui concerne par ailleurs le traitement de la douleur chronique, les mécanismes inhibiteurs semblent s'accroître par adaptation avec l'implication d'un grand nombre de faciliteurs complexes et de systèmes transmetteurs inhibiteurs. Ces nouvelles découvertes ont permis de réaliser des progrès significatifs dans le domaine de la recherche neuroscientifique. De plus, ces derniers peuvent servir de base au développement de nouveaux traitements plus efficaces pour les maladies neurodégénératives comme l'épilepsie et la douleur chronique. Les nouveaux médicaments préviendront, contrôleront et, espérons-le, guériront ces troubles de façon à ce que les personnes malades puissent prendre part à tous les actes de la vie.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application