Skip to main content

Developments towards the Improved Performance of Pipeless Church Organs

Article Category

Article available in the folowing languages:

Au nom de la pureté du son

L'orgue peut produire un son d'une qualité et d'une tonalité si remarquables que les synthétiseurs ne peuvent pas répliquer ce son à l'identique. Des recherches sur les sons et les vibrations espèrent rapprocher les sons produits par des instruments synthétisés de la réalité.

Technologies industrielles

Il n'est pas surprenant que l'orgue soit étroitement associé à la célébration du divin. La pureté du son qu'il produit a tellement surpris les grands compositeurs européens que bon nombre d'entre eux n'ont pas pu résister à l'envie de composer de la musique à son intention. On aura beau dire, la musique produite par les orgues dépourvus de tuyaux n'est pas comparable à celle des grands orgues, même si elle peut rendre de la belle musique. Les défauts des sons sont en revanche évidents. Un projet en cours mené dans le cadre du programme BRITE EURAM 3 a pour but de développer et améliorer les performances sonores des orgues sans tuyaux. Par exemple, l'étude de la complexité des formes d'onde émises par un orgue classique permettra d'être en mesure d'identifier ces modèles afin de pouvoir les imiter sur un orgue sans tuyaux. Ce projet est toutefois plus large que la simple analyse des formes d'onde. En fait, il existe trois zones particulières à explorer. La première correspond à la qualité du son, notamment aux sons produits par des mécanismes de synthétisation du son. La deuxième se rapporte à la sortie et à la répartition du son, en tenant compte des faibles propriétés acoustiques que peuvent présenter certains immeubles. Le troisième centre d'intérêt porte sur le contrôle et la spécification des sons. Etant donné que la plupart de ces orgues reposent sur une technologie de synthèse, le test effectué dans ce cadre est conçu pour quantifier les effets des variables, en mettant l'accent sur les principaux problèmes que rencontrent les concepteurs, les installateurs et les harmonistes. Non seulement le résultat final du projet sera bénéfique pour la musique des orgues synthétisés en général, mais il aura aussi des répercussions sur d'autres technologies numériques, notamment sur les simulations musicales générées par d'autres instruments de musique.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application