Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des fibres intelligentes pour réguler la température corporelle

Des textiles qui régulent la température corporelle pourraient bientôt remédier aux fluctuations de la température cutanée.

Technologies industrielles

Même si le corps humain régule normalement sa propre température, il est parfois nécessaire de donner un coup de pouce à l'équilibre thermique en retirant ou en ajoutant des vêtements. Toutefois, il n'est pas toujours souhaitable ou possible de changer de vêtements, par exemple lors d'une compétition sportive. Des scientifiques cherchent à créer des textiles intelligents capables d'absorber ou de libérer de la chaleur, selon les besoins, afin d'assurer une gestion thermique efficace, grâce au financement par l'UE du projet NOTEREFIGA («Novel temperature regulating fibres and garments»). Il s'est concentré sur un type de matériaux intéressant, les matériaux à changement de phase (MCP), qui absorbent et libèrent de la chaleur lors d'un changement de phase, comme c'est le cas lors de la fusion et de la cristallisation, respectivement. Le projet NOTEREFIGA a intégré ces matériaux largement utilisés dans des applications de pompe à chaleur, d'ingénierie solaire et de satellite dans les textiles destinés aux particuliers. Pour ce faire, deux procédés de fabrication novateurs ont été employés. Le premier s'est concentré sur une technique appelée filage de fibres bicomposantes, qui produit des fibres contenant deux composantes dans le même filament (fibres filées au fondu). Dans ce cas, les scientifiques ont produit une structure âme/gaine contenant le MCP en son centre. La deuxième technique employée dirige des MCP libres supplémentaires vers une solution de fibre de cellulose (fibre filée au mouillé). Les chercheurs ont démontré qu'il était possible de fabriquer des fibres cellulosiques filées au fondu et au mouillé à grande échelle. Les fibres ont été tricotées et tissées pour créer des tissus qui peuvent être teints et traités avec les technologies établies sans demander de grandes modifications. En outre, les tissus ont conservé leurs propriétés thermiques après des cycles de lavage répétés sans fuite de MCP dans l'environnement, observation confirmée par une évaluation du cycle de vie qui a indiqué l'absence d'impact négatif sur l'environnement. Malgré les excellentes propriétés thermiques, les tests psychophysiques ont démontré que la sensation de régulation thermique était de courte durée. Plutôt que d'accroître le poids des vêtements avec des quantités accrues de MCP, le consortium envisage actuellement les créneaux de marché de textiles de plus grande surface tels que les couvertures et les draps. Le projet NOTEREFIGA a apporté une contribution importante à la base de connaissances qui sera requise pour intégrer les MCP dans les tissus de grande consommation. En outre, un procédé de production de fibre novateur a débouché sur d'autres applications aussi variées que les produits de santé et le gazon synthétique.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application