Skip to main content

Implementation of Virtual Testing in Safety Regulations

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les tests virtuels de sécurité aident l'industrie automobile

L'utilisation de tests haute technologie pour améliorer la sécurité des véhicules aidera l'industrie automobile européenne à devenir plus compétitive et durable.

Technologies industrielles

La sécurité des transports routiers a toujours été d'une grande importance pour les constructeurs automobiles comme pour les décideurs politiques en Europe. Cependant, les méthodes classiques de test, coûteuses et laborieuses, contrarient la mise sur le marché et la compétitivité de nouvelles technologies pour l'automobile, conduisant l'UE à rechercher des méthodes plus fiables et efficaces pour faire avancer le secteur. Dans ce contexte, le projet IMVITER («Implementation of virtual testing in safety regulations») financé par l'UE a soutenu le concept de tests virtuels pour satisfaire aux réglementations en matière de sécurité. Le projet a regroupé 15 partenaires originaires d'Allemagne, de Grèce, d'Espagne, de France, d'Italie et de Hongrie, tous impliqués dans les processus d'approbation de véhicules, et étudié comment remplacer ou soutenir les méthodes de test actuelles. Afin de mettre en œuvre les tests virtuels, IMVITER a sélectionné quatre actes réglementaires relatifs à la protection des piétons, la résistance des ceintures de sécurité et le remorquage. Le projet a évalué le caractère prédictif des modèles de simulation, pour s'assurer qu'ils sont aussi fiables que les tests réels. Le projet a surtout cherché à remplacer de plus en plus les tests actuels des véhicules par une évaluation virtuelle, basée sur la CAO (conception assistée par ordinateur). Il a donc étudié comment les tests virtuels pouvaient évaluer les déformations linéaires résultant de charges statiques, ainsi que les déformations non linéaires produites par des charges dynamiques, réduisant les coûts et augmentant la compétitivité. Le projet IMVITER a constaté que la simulation ne peut encore remplacer les tests physiques, mais que les tests virtuels offrent un net avantage lorsqu'il faut effectuer des tests répétitifs. Cette méthode s'est avérée particulièrement utile avec des tests coûteux, et a permis d'explorer davantage d'approches et de solutions de test virtuel. Les progrès réalisés dans ce domaine sont présentés sur le site web du projet. Les travaux du projet ont contribué à définir des procédures de tests virtuels et de valider des équipements de test virtuel. Ils ont aussi participé à analyser la faisabilité et le potentiel de ces procédures, et à la progression vers l'évaluation de nouveaux systèmes perfectionnés de sécurité avec l'aide de tests virtuels. À terme, ils renforceront l'esprit pionnier de l'Europe et sa position dans le secteur de l'automobile, la rendant encore plus compétitive.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application