Skip to main content

The Emergence of the Concept of Practical Reason in Kant's Ethics and its Philosophical Grounds

Article Category

Article available in the folowing languages:

Reconstruire la raison pratique

L'étude du concept kantien de raison pratique ouvre de nouvelles pistes dans le débat sur la philosophie morale moderne et la condition humaine.

Changement climatique et Environnement

Comment prenons-nous les décisions qui gouvernent nos actions? En termes philosophiques simples, la raison pratique est utilisée lorsque nous décidons comment agir ou lorsque nous déterminons un plan d'action. Dans son ouvrage «La critique de la raison pure», le philosophe allemand Emmanuel Kant (1724–1804) cherchait à expliquer la relation entre la raison et l'expérience humaine. La raison pratique continue de revêtir une importance primordiale dans le débat sur la philosophie morale. Pourtant, le concept d'éthique moderne introduit par Kant n'a pas été étudié de manière approfondie. Le projet PRACTICAL REASON financé par l'UE s'est donc attelé à cette tâche par l'analyse philosophique et la reconstruction historique. Le vocabulaire de Kant et la manière dont il s'est développé, ainsi que la façon dont il a lié sa notion de raison pratique et sa thèse sur les bases de l'exigence morale, ont constitué l'objet principal du projet. Le projet a identifié que la redéfinition de la raison pratique par Kant dépasse la simple question de terminologie. En fait, elle constitue une justification d'un nouveau type de rationalisme moral. Cela implique de lier la connaissance morale à l'obligation morale. L'un des arguments retenus était que la théorie de Kant était dès le départ une théorie rationaliste, plutôt qu'une théorie sentimentale comme elle est généralement présentée. Un autre objectif principal consistait à lier le développement du concept de raison pratique chez Kant avec ses idées sur le statut moral, la dignité et la conscience de l'être humain. Il existe également des domaines qui n'avaient pas été complètement examinés. Les idées de Kant sur la conscience comparées à celles de ses contemporains ont également constitué un pan important de la recherche conduite. À son époque, la notion de conscience était considérée de deux manières. L'une consistait à penser que c'est le mécanisme de l'esprit qui fournit une compréhension directe du bien par rapport au mal. L'autre était que la conscience a un rôle d'évaluation ou de jugement des actions d'autrui. Kant défendait la première des deux, à savoir que la conscience joue un rôle important dans la procédure de prise de décision plutôt qu'après que la décision soit prise. Les résultats de cette recherche contribuent au débat actuel sur l'éthique de Kant, avec une mise en perspective historique, ainsi qu'une attention particulière portée sur les fondements de la moralité.

Mots‑clés

Raison pratique, philosophie morale, Emmanuel Kant, éthique moderne, rationalisme moral, conscience, moralité

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application