Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une ressource de données actualisée sur le plasma spatial

Lancée il y a plus de dix ans, la mission du cluster de l'Agence spatiale européenne (ESA) permet de bénéficier de nombreux points d'observation de l'environnement spatial de la Terre. Un projet financé par l'UE a considérablement amélioré le référentiel de données de la mission, afin de mieux comprendre de quoi dépend la météorologie spatiale.

Technologies industrielles

Le Cluster Active Archive (CAA) est un référentiel de données de haut niveau qui contient les mesures multipoint traitées et validées recueillies par quatre engins spatiaux du cluster. Le CAA permet aux chercheurs d'étudier en détail les observations du cluster de la plus haute résolution, accumulées à partir de différents types d'expérimentations. Bien qu'elle constitue une ressource inestimable pour la communauté des physiciens de l'espace, cette base de données multi-instruments est difficile à explorer et analyser car elle manque d'informations contextuelles. Pour combler cette lacune, les scientifiques impliqués dans le projet ECLAT (European Cluster assimilation technology), financé par l'UE, ont importé des mesures provenant d'autres missions spatiales diverses et observatoires terrestres. Ils ont également intégré des fonctions d'exploration, de visualisation et d'analyse des données, ainsi qu'une infrastructure de modélisation. Les outils logiciels permettent de placer un engin spatial dans la magnétosphère terrestre recréée à partir des observations terrestres, et d'associer pour la première fois les deux séries de données (observations au sol et celles provenant de l'espace). L'utilisation d'informations sur les conditions de vent solaire facilite la création d'une carte 3D détaillée de la magnétosphère terrestre, la bulle magnétique qui entoure la planète. En analysant les différentes caractéristiques des champs électriques et magnétiques observés, le CAA étendu approfondira les connaissances dans de nombreux processus physiques. Ainsi, les chercheurs comprendront mieux les processus qui affectent le champ magnétique terrestre et la magnétosphère. Grâce à ces informations, les chercheurs pourraient suivre mieux que jamais l'évolution de la météo de l'espace et, surtout, améliorer la qualité des prévisions météorologiques spatiales.

Mots‑clés

Plasma spatial, ressource de données, mission du cluster, magnétosphère terrestre, météorologie spatiale

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application