Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un nouvel objectif d'efficacité énergétique de l'UE pour stimuler la recherche et le développement

La Commission européenne a proposé un nouvel objectif d'économie énergétique de 30 % pour 2030 dans le cadre de sa nouvelle vision sur l'efficacité énergétique au-delà de 2020 présentée dans une communication récente. L'objectif est de nous diriger vers un cadre politique clair pour l'efficacité énergétique qui fournira une prévisibilité aux investisseurs et stimulera la recherche et le développement dans le domaine de l'efficacité énergétique et les technologiques faibles en carbone.

La Commission européenne a proposé un nouvel objectif d'économie énergétique de 30 % pour 2030 dans le cadre de sa nouvelle vision sur l'efficacité énergétique au-delà de 2020 présentée dans une communication récente. L'objectif est de nous diriger vers un cadre politique clair pour l'efficacité énergétique qui fournira une prévisibilité aux investisseurs et stimulera la recherche et le développement dans le domaine de l'efficacité énergétique et les technologiques faibles en carbone. À l'heure actuelle, l'UE est sur la bonne voie pour réaliser une économie d'énergie de 18-19 % d'ici 2020. Bien que nous soyons pour le moment en-deçà de la cible des 20 %, nous bénéficions déjà de cette transition vers une meilleure efficacité énergétique. Par exemple, suite à l'introduction des critères d'efficacité dans les normes et règlements de construction, les nouveaux bâtiments consomment aujourd'hui la moitié de l'énergie qu'ils consommaient dans les années 1980. Parallèlement, les appareils électro-ménagers plus efficaces devraient permettre aux consommateurs d'économiser 100 milliards d'euros à l'année sur leurs factures énergétiques d'ici 2020. Les États membres se sont également engagés à déployer près des 200 millions de mètres pour l'électricité et 45 millions pour le gaz d'ici 2020, ce qui conduirait à des économies plus importantes pour les consommateurs. Le cadre d'efficacité énergétique de l'UE s'est déjà avéré être un facteur d'innovation et de croissance économique pour les sociétés européennes. L'efficacité énergétique stimule la compétitivité en créant des marchés pour des appareils ménagers efficaces, à haute valeur ajoutée et des technologies de gestion d'énergie décentralisée. D'après la Commission, les économies énergétiques vers 2020 seront accomplies grâce à une nouvelle législation de l'UE, par exemple la directive sur la performance énergétique des bâtiments (EPBD, pour Energy Performance of Buildings Directive) et des réglementations sur les produits, ainsi que grâce à un financement accru par le biais de programmes de financement tels qu'Horizon 2020. Toutefois, nous avons désormais besoin d'un cadre pour nous mener au-delà de 2020. La cible proposée des 30 % se fonde sur les accomplissements déjà atteints; en effet, la Commission estime que cette vision nécessitera des investissements supplémentaires en termes d'efficacité énergétique de l'ordre de 89 milliards d'euros annuellement. Ils devront d'abord être financés par des investissements privés, or les instruments de financement de l'UE aideront à exploiter ces fonds privés. Par exemple, pour la période 2014-2020, il est proposé que 2 milliards d'euros soient consacrés à ce domaine, notamment à travers l'attention sur l'efficacité énergétique du défi sociétal Horizon 2020 sur l'«énergie efficace, propre et sûre». La Commission s'attend que le niveau escompté du renforcement de l'efficacité énergétique, entre autres, fasse baisser les factures de 53 milliards d'euros par an d'ici 2030. Elle augmentera également la sécurité de l'approvisionnement énergétique et créera des emplois locaux et stimulera la compétitivité de l'industrie de l'UE à travers les investissements dans des appareils électro-ménagers, des véhicules, et des rénovations bâtiments plus efficaces au lieu des importations énergétiques. Günther Oettinger, commissaire en charge de l'énergie, a fait remarquer la semaine dernière que «notre proposition est la base pour conduire l'UE vers une sécurité de l'approvisionnement renforcée, d'innovation et de durabilité, et tout cela sans trop de frais supplémentaire... La stratégie d'efficacité énergétique complètera le cadre 2030 sur l'énergie et le climat... Notre but est de donner le bon signal au marché et d'encourager d'autres investissements dans les technologies d'économies d'énergie au profit des sociétés, des consommateurs et de l'environnement.» D'après la Commission, la communication offre aux dirigeants de l'UE toutes les informations nécessaires pour clore les débats sur le nouveau cadre politique sur le climat et l'énergie en octobre 2014. Une fois conclu, le nouveau cadre sera la contribution de l'UE pour faciliter un accord mondial sur le climat à la fin de 2015. Pour plus d'informations, veuillez consulter: http://ec.europa.eu/energy/efficiency/events/2014_energy_efficiency_communication_en.htmPour plus d'informations, veuillez consulter: http://ec.europa.eu/energy/efficiency/events/2014_energy_efficiency_communication_en.htm

Pays

Belgique