Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les bébés IMPROVED aident à contrôler la pré-éclampsie

Un projet financé par le 7e PC conduit une étude sur 4 ans avec l'aide de 5000 bébés. Les bébés IMPROVED contribueront au développement d'un nouveau test sanguin pour prévoir la pré-éclampsie.

La pré-éclampsie est une maladie complexe qui se traduit par une pression sanguine élevée durant la seconde moitié de la grossesse. Elle est responsable chaque année de 24% des décès de mères en Europe, et de plus de 500 000 décès de bébés dans le monde. Son traitement nécessite une approche personnalisée, basée sur des tests de dépistage qui ne sont pas encore disponibles. «Nous n'avons actuellement aucun test de dépistage cliniquement utile pour la pré-éclampsie», explique Katleen Verleysen, PDG de la société Pronota, partenaire du projet IMPROVED. «Par conséquent, les cliniciens ne peuvent proposer une surveillance ciblée ni des mesures de prévention.» Le projet IMPROVED vise à combler ces lacunes avec deux prototypes innovants de tests de dépistage pour cette complication tardive de la grossesse, ce qui pourrait révolutionner les soins prénataux. Le consortium est piloté par l'University College Cork (UCC) et les entreprises Metabolomic Diagnostics Ltd (Irlande) et Pronota NV (Belgique), toutes deux leaders dans la découverte et le développement de biomarqueurs sanguins pour la prévision de maladies. Le consortium a obtenu 6 millions d'euros du programme FP7-HEALTH. Mais qu'est-ce donc qu'un bébé IMPROVED? Depuis ses débuts en 2014, l'équipe d'IMPROVED a mis en place une banque biologique de haute qualité sur la grossesse, contenant des échantillons de sang prélevés sur de femmes en première grossesse recrutées en Irlande, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suède et aux Pays-Bas. En mai 2014 est né le premier bébé de ces premières mères, sans savoir que ses premières larmes avaient été précédées par la participation à un projet qui pourrait être une révolution pour les bébés qui suivront. L'aide de ces mères pour la première fois a été en effet vitale à la réussite d'IMPROVED. «En participant au projet IMPROVED, je sens que je contribue à une approche améliorée et plus personnalisée pour comprendre la cause de cette maladie», déclarait l'une de ces mères. La banque biologique résultant de la collecte de tous les prélèvements servira à déterminer si les prototypes de tests prédictifs et les algorithmes se transposent dans un environnement clinique, sont capables d'évaluer la synergie potentielle d'une approche combinant la métabolomique et la protéomique, reçoivent les approbations réglementaires, et franchissent l'étape de développement du test au niveau clinique. Dans ce but, le partenaire MedSciNet fournira un système sophistiqué accessible en ligne, déjà utilisé au niveau international pour gérer les données de tests cliniques et d'études de cohortes, afin de créer le logiciel de gestion de la banque biologique, enrichie de données métacliniques. «Un test efficace de dépistage permettra de personnaliser les soins prénataux en fonction du risque de chaque femme, afin qu'elle reçoive les meilleurs soins possibles. L'approbation d'IMPROVED est un solide soutien aux chercheurs européens, et souligne l'importance d'améliorer la santé des mères et des fœtus », déclare le professeur Phil Baker, co-chercheur principal du projet. À terme, le projet pourrait apporter de nombreux avantages comme l'implantation de la médecine personnalisée au niveau clinique, la mise au point de nouvelles stratégies de traitement, la réduction du coût des soins, l'amélioration de la compétitivité de l'Europe, et un impact positif pour les entreprises concernées.Pour plus d'informations, veuillez consulter: http://www.fp7-improved.eu/

Pays

Irlande