Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Construire une économie de l'innovation solide basée sur le graphène

Le projet phare Graphène, un programme de l'UE, vise à garantir que l'Europe sera pionnière en matière de commercialisation des innovations à base de graphène.

Le graphène, un film de carbone de l'épaisseur d'un atome, révolutionnera le mode de construction du monde matériel. Isolé pour la première fois avec succès dans un laboratoire européen il y a dix ans, le matériau est 200 fois plus solide que l'acier et 70 fois plus conducteur que le silicium, offrant de nouvelles opportunités dans une gamme de domaines allant des soins de santé à l'aérospatial. Déjà, des prototypes d'écran tactile pliable à base de graphène pour ordinateurs et téléphones portables sont mis à l'essai. Certes, les chercheurs européens ont souvent été les premiers à identifier les nouvelles applications possibles pour le graphène (en effet, ce sont les chercheurs de l'université de Manchester qui ont identifié en premier le matériau), ils n'ont jamais pu commercialiser leurs idées. C'est pourquoi l'UE a lancé le projet phare Graphène (Graphene Flagship), un fonds de recherche pour dix ans visant la création de l'environnement adéquat pour que prospère l'innovation européenne. Le projet phare de 1 milliard d'euros, qui a été lancé l'année dernière, permettra d'amener des idées sur le marché en coordonnant des centaines d'équipes de recherche et en les aidant à transmettre leurs travaux à l'industrie. Parmi les sociétés européennes participantes citons Nokia, STMicroelectronics, BASF et Airbus. Au total, le projet inclut 142 universités, instituts et entreprises originaires de 23 pays européens. Les aspects de sécurité du graphène seront également enquêtés. Certains prototypes financés par le projet phare ont déjà été développés, notamment la combinaison réussie du graphène et du plastique pour créer un dispositif pixelisé pour les dispositifs électroniques. Grâce à un plastique flexible à la place du verre, des dispositifs électroniques pliables devraient rapidement apparaître sur le marché. Ce prototype particulier est un bon exemple de la façon dont les partenariats, rendus possible à travers le projet phare, peuvent accélérer le développement commercial du graphène. En effet, le nombre d'équipes impliquées dans le projet reflète la gamme surprenante de possibilités qu'offre le graphène, qui existe naturellement dans le graphite, la forme de carbone utilisée pour les crayons. Un exemple quotidien est le remplacement possible de l'oxyde d'indium et d'étain comme composant dans la prochaine génération de télévisions et de dispositifs électroniques. À plus long terme, le graphène pourrait être utilisé dans le secteur du textile pour générer de l'électricité, alimenter des dispositifs en marchant, renforcer les tenues de protection corporelle et offrir une solution de remplacement plus légère à l'aluminium dans les avions. Une autre raison pour laquelle le graphène a tant attiré l'intérêt des chercheurs et des entreprises ces dernières années est que les obstacles à l'entrée sont très faibles. L'extraction du graphène ne nécessite pas d'équipement onéreux ou de grandes quantités d'investissement (apporter les produits à base de graphène sur le marché est, bien sûr, une autre histoire). Bien que les rares tentatives pour étudier le graphène remontent à 1859, ce n'est pas avant 2004 qu'une méthode efficace de produire des échantillons de graphène a été découverte. Depuis, ce domaine de la science a évolué très rapidement, et des centaines de laboratoires dans le monde traitent différents aspects de la recherche sur le graphène. L'Europe doit jouer un rôle complet dans la révolution du graphène. En transposant le graphène du royaume des laboratoires universitaires dans la société européenne, la Commission vise à générer une croissance économique, de nouveaux emplois et de nouvelles opportunités pour les Européens, qu'ils soient investisseurs et employés. L'effort de recherche couvrira la chaîne de valeur complète, de la production des matériaux aux composants et à l'intégration du système. Le projet phare Graphène est coordonné par l'université de technologie Chalmers, à Göteborg, en Suède. Pour plus d'informations, veuillez consulter: Projet phare Graphène http://graphene-flagship.eu/

Pays

Suède