Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Science, recherche et innovation; quelles sont nos priorités?

Plus de la moitié des personnes interrogées dans une récente enquête de l'UE affirmaient que les soins de santé et médicaux devraient être à la tête des priorités pour l'innovation scientifique et technologique.

Une enquête publiée en octobre 2014 a interrogé 27 910 personnes pour découvrir les sujets devant être considérés en priorités en termes d'innovation scientifique et technologie pour les 15 prochaines années. En tête de la liste des 13 points se trouvaient les soins de santé et médicaux; 55 % des participants ont identifié le domaine comme la priorité la plus importante. À la deuxième place se trouvait la création d'emploi, secteur crucial pour 49 % des participants. «L'Europe fait face à de nombreux défis aujourd'hui et les solutions à ces problèmes proviendront de la science et des nouvelles technologies», a affirmé l'ancien Président de la Commission européenne José Manuel Barosso, lors de son discours pour le lancement du rapport intitulé «The Future of Europe is Science» (L'avenir de l'Europe est la science). Le rapport décrit les priorités identifiées dans l'enquête, menée par l'Eurobaromètre. Les personnes interrogées par l'enquête ont semblé être d'accord avec l'ancien Président Barosso. 65 % pensent que d'ici 15 ans, l'innovation scientifique et technologique aura un impact positif sur les soins de santé et médicaux; 60 % pensent que l'éducation et les compétences seront bénéfiques et le même pourcentage pense que les transports et leur infrastructure seront améliorés. D'après plus de 40 % des participants, 11 des 13 domaines prioritaires feront l'objet d'une amélioration grâce à l'innovation scientifique et technologique. L'enquête a classé les personnes interrogées par âge, genre et nationalité. Elle a révélé que les femmes avaient tendance à citer les soins de santé et médicaux comme la première priorité, 22 % contre 17 % des hommes, alors que les jeunes plaçaient la lutte contre le changement climatique et la protection environnementale à une place plus élevée. Les personnes interrogées plus âgées étaient plus enclins à identifier l'adaptation de la société à une population vieillissante comme un sujet prioritaire. Il a été demandé aux personnes d'identifier ce qui pourrait avoir un impact bénéfique sur le domaine en question, le comportement personnel et les actions ou l'innovation scientifique et technologique. Pour la majorité des questions, dans la plupart des pays de l'UE, les personnes ont ressenti que les impacts positifs provenaient de la science plutôt que du comportement humain. Les personnes interrogées ont également complété un questionnaire portant sur leur enseignement scientifique; ce dernier montre que les personnes ayant terminé leurs études à 20 ans ou plus étaient plus enclins à penser que la lutte contre le changement climatique et la protection de l'environnement se trouvaient à la tête des priorités. Les personnes ayant quitté l'école à l'âge de 15 ou moins se soucient davantage de la création d'emploi et de la sécurité des citoyens. Les résultats de ce rapport spécial de l'Eurobaromètre peuvent alimenter les futures décisions dans le cadre d'Horizon 2020, indiquant les domaines prioritaires pour les citoyens européens en termes de recherche scientifique. Pour plus d'informations, veuillez consulter: http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/ebs/ebs_419_en.pdf

Pays

Belgique