Skip to main content
European Commission logo print header

Article Category

Actualités
Contenu archivé le 2023-03-23

Article available in the following languages:

Améliorer les traitements contre le cancer par le biais de meilleures technologies d'imagerie

Un projet financé par l'UE conçu pour améliorer le taux de prélèvement de tumeurs cancéreuses a récemment organisé sa première réunion technique à Bruxelles.

Depuis janvier 2014, le projet HELICOID a développé des technologies d'imagerie hyperspectrale capables de différencier les tissus sains et malades. La rencontre organisée en février 2015 à Bruxelles a permis aux partenaires du projet de se réunir pour discuter des progrès effectués jusqu'à présent. L'imagerie hyperspectrale, ou spectro-imagerie, fonctionne en générant des images de dimensions spatiales et spectrales par l'utilisation de l'optique de capteurs. Cette technique d'imagerie offre aux chercheurs et au personnel médical des informations plus détaillées que les techniques d'imagerie traditionnelles, aidant ainsi la suppression de tumeurs. Un domaine par lequel les chercheurs HELICOID sont particulièrement intéressés est les tumeurs cérébrales qui, plus que tout autre cancer, peuvent ressembler aux tissus environnants sains. Cela rend l'identification et la chirurgie sur les tumeurs cérébrales extrêmement complexes. Ainsi, bien que les tumeurs cérébrales primaires constituent la treizième forme de cancer le plus fréquente chez l'adulte, elles se trouvent en cinquième position dans les causes de décès de cancer pour les personnes en-dessous de 65 ans, en raison d'un mauvais pronostic. De plus, elles constituent la deuxième cause de cancer la plus fréquente et la cause de décès par cancer principale chez les enfants. La réunion de Bruxelles a partagé les informations sur les réalisations du projet jusqu'à présent. En novembre, le premier prototype du système d'imagerie spectrale d'HELICOID a été achevé. Ce système a été déployé dans un consortium d'hôpitaux et devrait commencer à établir des bases de données hyperspectrales à l'équipe dans les prochains mois. Le site web du projet a également été lancé. Il sert à remplir deux rôles principaux: offrir des informations pertinentes et accessibles sur le projet au public général et à la communauté de la recherche, et offrir aux partenaires du projet un moyen d'échanger des informations clés. Ces développements ont permis au consortium HELICOID de s'atteler à cette tâche complexe de détection de cancer du cerveau. En utilisant les signatures hyperspectrales des tissus sains et cancéreux, un modèle sur la manière dont le cancer affecte la signature hyperspectrale a été développé. Cette technique aidera les chirurgiens à identifier exactement les tissus à enlever. D'autres types de tumeurs seront prochainement analysés, y compris les cancers du sein et des poumons. Ces derniers représentent les deux principaux cancers dans le monde entier. Étant donné que le cancer est le fruit d'une modification de la physiologie cellulaire, le projet HELICOID détectera cela grâce aux modifications de la signature hyperspectrale. L'équipe tentera de déterminer s'il existe un certain mode caractéristique qui peut être identifié en tant que signature hyperspectrale du cancer. De plus, un matériel et un logiciel à haute puissance seront développés dans l'objectif de reconnaître les tissus cancéreux en temps réel. Le projet HELICOID représente un tournant potentiel dans la détection du cancer. À l'heure actuelle, l'outil de base pour la différenciation des tissus normaux et malades reste l'œil humain. D'autres techniques ont été développées mais aucune ne parvient à différencier les tissus de manière fiable. En offrant une définition précise des limites des tissus malades en temps réel, l'imagerie hyperspectrale promet d'accélérer le diagnostic et les opérations chirurgicales et de sauver des vies. Le projet HELICOID devrait se terminer en décembre 2016. Pour plus d'informations, veuillez consulter: HELICOID http://www.helicoid.eu/

Pays

Espagne