Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des outils de pointe pour mieux évaluer la biodiversité marine

Des chercheurs financés par l'UE aident les scientifiques et les gouvernements à mieux évaluer l'état de la biodiversité des mers européennes.

Un projet financé par l'UE a conçu des outils sophistiqués de gestion et de surveillance pour aider les scientifiques à mieux évaluer l'état de la biodiversité dans les mers qui bordent l'Europe. Ces outils aideront les gouvernements à atteindre un «bon état écologique» (BEE) pour 2020, une exigence de la directive-cadre relative à la stratégie pour le milieu marin (DCSMM). Le projet DEVOTES, lancé en novembre 2012 pour quatre ans, couvre quatre zones marines de l'Europe et comprend huit études de cas. L'importance d'évaluer les écosystèmes marins d'une manière plus intégrée a été récemment soulignée par les chercheurs de DEVOTES dans le cadre d'une rencontre de l'Association for the Sciences of Limnology & Oceanography (ASLO) à Grenade en Espagne, du 22 au 27 février 2015. Trois membres du projet, Angel Borja, Ben Halpern et Philippe Archambault, ont présenté un nouveau logiciel qui permet d'étudier la santé de la mer pour différents habitats, et de mesurer les changements et l'évolution dans le temps. Une pièce importante du puzzle a été ajoutée l'an dernier. L'outil «DEVOTool» a été conçu pour permettre de consulter, d'analyser et de faire des recherches dans les métadonnées enregistrées par les partenaires du projet. Près d'un an après son lancement, le logiciel a été téléchargé plus de 100 fois, et les pages web correspondantes ont été consultées de 50 à 100 fois par mois. Le projet a aussi publié une base de données contenant 844 entrées concernant 210 espèces et 19 groupes, classées par habitats majeurs dans la mer Baltique, l'Atlantique du Nord-est, la Méditerranée, la mer Noire (mers régionales de l'UE) et la mer de Norvège (hors UE). Elle fournit des informations détaillées sur leur type, leur importance ainsi que leur taille/abondance/répartition, et les habitats et la région. L'un des autres buts du projet était de préparer de nouveaux chercheurs en doctorat expérimentés dans la DCSMM. Cette nouvelle législation pose des difficultés aux scientifiques et aux gestionnaires du milieu marin, et sa mise en application efficace exigera un personnel bien formé. Plusieurs cours de masters et des universités d'été ont intégré des conférences données par des membres de DEVOTES. C'est ainsi qu'en juin 2015, le projet DEVOTES anime une université d'été à San Sebastián en Espagne, visant à comprendre le rapport entre les écosystèmes marins et l'état de santé des océans. Le cours étudiera les interactions complexes entre les pressions anthropiques et les réactions des écosystèmes; les interactions entre les composants de l'écosystème; les lignes de base changeantes servant à évaluer l'état de l'environnement; et la nécessité de s'attaquer aux problèmes socio-économiques et de l'environnement. Le projet DEVOTES compte continuer à s'appuyer sur ses ressources intégrées pour rendre le logiciel encore plus utile, pour les scientifiques comme pour les décideurs politiques. C'est ainsi que les partenaires du projet cherchent comment intégrer de nouvelles bases de données à DEVOTool. Ils travaillent aussi à rendre sa fonction de recherche plus conviviale et adaptée aux besoins scientifiques. D'ici la fin du projet en octobre 2016, l'équipe devrait avoir terminé une application intégrée unique convenant à divers utilisateurs. Ceci aidera les scientifiques et les décideurs politiques à identifier les menaces qui pèsent sur la biodiversité des mers, et à satisfaire aux exigences de la DCSMM. Pour plus d'informations, veuillez consulter: DEVOTES http://www.devotes-project.eu/

Pays

Espagne