Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

CORDIS Express: Les chercheurs se penchent sur la pauvreté et le chômage

Cette édition de CORDIS Express se penche sur les projets qui cherchent à résoudre des questions comme la pauvreté et le chômage.

Bien que de nombreux pays sortent tout doucement de la crise économique, le chômage, la pauvreté et l'exclusion sociale représentent encore un problème important dans l'UE. Plus de 120 millions de personnes dans l'UE, un quart de notre population, sont menacées par la pauvreté ou l'exclusion sociale. Et alors que certains d'entre nous profitent de la révolution technologique en plein essor, d'autres sont laissés pour compte: en effet, près de 9 % des Européens sont touchés par une privation matérielle grave, ce qui signifie qu'ils n'ont pas les ressources pour acheter un lave-linge, une voiture, un téléphone, ou qu'ils n'ont pas les moyens de chauffer leur foyer ou ne peuvent faire face à des dépenses inattendues. Les responsables de l'UE ont placé la lutte contre l'exclusion sociale et la pauvreté au cœur de la stratégie Europe 2020, et se sont engagés à sortir au moins 20 millions de personnes de la pauvreté et de l'exclusion sociale d'ici 2020. Quel rôle les chercheurs peuvent-ils jouer dans le soutien de cet effort pour lutter contre le chômage, la pauvreté et l'exclusion sociale? Horizon 2020 appelle les chercheurs à proposer de nouvelles idées, des stratégies et des structures de gouvernance pour surmonter la crise en Europe, y compris des recommandations pour une union monétaire et économique solide et pour un agenda de croissance de l'UE, des politiques sociales de l'UE, le futur de l'intégration européenne, les technologies émergentes dans le secteur public. L'initiative soutient également les chercheurs dans l'objectif de développer de nouvelles formes d'innovation dans le secteur public, le gouvernement ouvert, l'innovation du modèle commercial, les communautés d'innovation sociales et les TIC pour l'éducation et l'inclusion. Néanmoins, nous n'avons pas à attendre de voir les chercheurs prendre des actions sur ces points. Des chercheurs financés par l'UE, comme le lauréat du prix Nobel, l'économiste et professeur Christopher Pissarides, sont déjà actifs dans des travaux visant à soutenir le développement de politiques informées en examinant les emplois des Européens et les futures tendances de l'emploi. D'autres, comme le projet NOPOOR, comparent les stratégies de réduction de la pauvreté dans plusieurs pays, explorant pourquoi certaines stratégies fonctionnent alors que d'autres non. Cette édition de CORDIS Express se penche sur ces projets et d'autres dans l'objectif de résoudre les questions comme la pauvreté et le chômage. - Les indicateurs qualitatifs du rôle du tourisme dans la réduction de la pauvreté (uniquement en anglais) - Vers des politiques de lutte contre la pauvreté - Évaluer l'emploi en Europe (uniquement en anglais) - L'aquaculture pour la sécurité alimentaire, la réduction de la pauvreté et l'alimentation (uniquement en anglais) - Réduire la pauvreté en Europe: Politiques sociales et innovation (uniquement en anglais)

Pays

Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Tchéquie, Allemagne, Danemark, Estonie, Grèce, Espagne, Finlande, France, Croatie, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Luxembourg, Lettonie, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Suède, Slovénie, Slovaquie, Royaume-Uni

Articles connexes