Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des nouvelles du projet ONCOSMART: Mise en place d’une solution innovante pour un meilleur traitement personnalisé du cancer

Dans notre numéro spécial sur le cancer du sang dans l’édition n°65 du magazine Research*eu, nous nous étions entretenus avec le directeur général de la PME italienne Cellply, le Dr Massimo Bocchi. Il nous avait alors fourni un aperçu approfondi du nouveau système de diagnostic ex vivo de l’entreprise qui devait être le tout premier système de diagnostic entièrement automatisé capable d’évaluer la réaction de prélèvements récents de tumeurs à des médicaments anticancéreux en milieu clinique. Plus d’un an après, nous le retrouvons pour faire le point sur le chemin parcouru depuis notre dernière entrevue et sur les avancées réalisées vers le déploiement commercial.

Santé

L’année a été bonne pour Cellply. En septembre 2017, le Dr Bocchi exprimait son espoir qu’en 2018 et 2019, la PME industrialiserait sa plateforme de diagnostique ex vivo et la validerait sur le plan clinique sur un plus grand nombre de patients, et c’est exactement ce qu’il se passe! «En effet, nous avons terminé une étude pilote sur la leucémie qui a confirmé les résultats obtenus en prédisant la réaction du patient au traitement», explique le Dr Bocchi. «Nous travaillons actuellement sur la commercialisation [du système] avec un partenaire clé dans le domaine de la fabrication pour le secteur médical. Nous avons également mis en place plusieurs collaborations de premier ordre sur les soins cliniques en Europe afin de soutenir nos activités en 2019 qui seront consacrées à l’expansion de notre validation clinique, à la fois en augmentant le nombre de patients participant et en étudiant plusieurs types de cancer du sang.» L’approbation par les autorités réglementaires est également toujours à l’ordre du jour en Europe et aux États‑Unis. «La commercialisation en cours et les études cliniques soutiendront le processus de certification qui sera la prochaine étape et qui nécessitera d’autres études cliniques dédiées à la validation», déclare le Dr Bocchi. «Notre stratégie réglementaire est en train d’être mise à jour afin de tenir compte de la nouvelle Règlementation des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (IVDR) de l’UE qui impacte le parcours de certification en Europe.» Mais l’annonce qui aura sans conteste la plus grosse influence sur les ambitions futures de Cellply en ce qui concerne son impressionnant système de diagnostic oncologique a été, en mai 2018, celle de l’attribution d’une subvention supplémentaire de 2,34 millions d’euros par le biais du programme Instrument PME Phase deux dans le cadre de Horizon 2020. «Le soutien initial que nous a apporté la Commission européenne sera donc prolongé grâce à cette nouvelle subvention qui financera nos activités de commercialisation et de validation clinique», s’enthousiasme le Dr Bocchi. «Prendre part au programme Instrument PME a été une formidable opportunité non seulement en terme de financement mais également de visibilité. Cela nous a permis de nouer des relations importantes et essentielles avec des partenaires des secteurs clinique et industriel.» La subvention du nouveau projet ONCOSMART (ONCOlogic patient profiling and personalized treatment through SMART bedside diagnostics) a officiellement commencé en septembre 2018 et s’achèvera en août 2020. Pour en savoir plus, consultez régulièrement cette rubrique car nous continuerons à suivre le Dr Bocchi et son équipe dans les deux prochaines années. D’ici là, nous souhaitons beaucoup de succès à l’équipe Cellply dans ses efforts pour commercialiser son système de diagnostic, système qui pourrait potentiellement améliorer les traitements en cours pour des milliers de patients atteints d’un cancer en Europe!

Pays

Italie