Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le thème du clonage inspire un synopsis sur l'intensité des activités

La Commission européenne, direction Sciences du vivant, a publié le compte rendu d'un séminaire qui s'est déroulé à la Royal Society de Londres en novembre 1997, intitulé "Implications sociales, médicales et éthiques du clonage". La première partie contient la transcription de...

La Commission européenne, direction Sciences du vivant, a publié le compte rendu d'un séminaire qui s'est déroulé à la Royal Society de Londres en novembre 1997, intitulé "Implications sociales, médicales et éthiques du clonage". La première partie contient la transcription des exposés et des débats de la conférence. La deuxième partie reprend les déclarations des comités nationaux d'éthique et des organismes internationaux (y compris la Commission européenne). La publication fournit un synopsis utile relatif aux activités intenses qui ont suivi la nouvelle de la performance scientifique du clonage de la brebis Dolly. Elle a été publiée en février 1997, soulevant ainsi dans la société en général le problème de l'éthique de l'application du clonage aux êtres humains. "Il ne fait aucun doute que, scientifiquement, nous avons atteint un tournant dans la compréhension de la reproduction en général," a déclaré le Docteur Françoise Shenfield du Centre of Medical Ethics, University College London Medical School, en concluant la conférence. "Il est également évident que les inquiétudes suscitées par cette performance (le clonage de Dolly) cristallisent un grand nombre des craintes privées et publiques liées à ce domaine depuis que la reproduction fait plus parler d'elle pour sa méthode assistée que lorsqu'elle se fait par la méthode classique," a-t-elle affirmé. "Le nombre d'organismes nationaux et supranationaux qui ont relevé le défi ont généralement un point commun: le clonage ne doit pas être utilisé pour la reproduction humaine car il va à l'encontre de la psychologie et de l'éthique dans tous les cas, laïque ou religieuse". "L'utilisation du clonage pour des objectifs de recherche ne suscite cependant pas le même consensus, mais nous retrouvons les deux mêmes groupes d'opinions que pour la recherche embryonnaire en général," a conclu le Docteur Shenfield.