Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les substances provenant d'animaux infectés par l'EST ne doivent pas être utilisées pour la fabrication de médicaments et de cosmétiques

Selon le Comité scientifique directeur (CSD) de la Commission européenne, direction générale XXIV, il ne peut être question de fabriquer des médicaments ou cosmétiques à partir de cadavres d'animaux recyclés susceptibles d'avoir contracté l'encéphalopathie spongiforme transmis...

Selon le Comité scientifique directeur (CSD) de la Commission européenne, direction générale XXIV, il ne peut être question de fabriquer des médicaments ou cosmétiques à partir de cadavres d'animaux recyclés susceptibles d'avoir contracté l'encéphalopathie spongiforme transmissible (EST). Les cadavres des animaux infectés par l'EST doivent être incinérés ainsi que les parties à haut risque qui en sont extraites, comme la moelle épinière ou les intestins. Le CSD a fait connaître son opinion car différents organes provenant d'animaux morts recyclés sont utilisés, entre autres, dans l'industrie pharmaceutique et cosmétique. Ces animaux ne sont pas uniquement des bovins et des porcins, mais il s'agit également d'animaux sauvages et exotiques, d'animaux de laboratoire, de chats et d'autres animaux à pelage, ainsi que de volaille et de poissons. Les experts européens pensent que les processus industriels actuellement utilisés pour désactiver les agents infectieux conventionnels sont inadaptés au traitement de substances infectées par l'EST.

Articles connexes