Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Publication des résultats des projets de recherche agro-industrielle non alimentaire

Un livre contenant une sélection de résumés de rapports finaux sur les projets de recherche et développement relatifs à la production et à l'utilisation de biomatériaux renouvelables dérivés de plantes cultivées et soutenus par le programme AIR de la Commission européenne vien...

Un livre contenant une sélection de résumés de rapports finaux sur les projets de recherche et développement relatifs à la production et à l'utilisation de biomatériaux renouvelables dérivés de plantes cultivées et soutenus par le programme AIR de la Commission européenne vient d'être publié. Les informations présentées ont été collectées au cours de l'action concertée (FAIR-CT96-1904) sur la diffusion de l'information relative à la recherche agro-industrielle non alimentaire "NF-2000". Ces rapports concernent les bioproduits renouvelables destinés aux marchés à haute valeur. À l'instar du programme, ils couvrent une série de thèmes tels que la production de biomasse, la conversion thermochimique, la bioconversion, les huiles et matières grasses et les bioplastiques ainsi que la pâte à papier et le papier. Outre ces domaines d'activité, le programme AIR couvrait également la gestion des forêts, les produits du bois, l'alimentation, la pêche et la recherche agricole conventionnelle. Le domaine des bioproduits renouvelables du programme AIR est le moins développé commercialement, révèle le secrétariat de l'AIR. Toutefois, la Commission européenne a choisi de mettre en lumière des projets relatifs à ce secteur parce qu'il "offre aux petites et moyennes entreprises des opportunités intéressantes de se placer dans des niches commerciales tout en fournissant aux exploitants agricoles de nouvelles plantes et la possibilité de diversifier leurs activités". Bien que la culture, la récolte, le traitement et l'utilisation des plantes coûtent plus cher que d'utiliser le pétrole comme matière première industrielle, la Commission européenne pense que les produits naturels restent une alternative viable. "Les produits naturels présentent des avantages pour l'environnement, y compris la biodégradabilité, ils sont moins susceptibles de provoquer des réactions allergiques et ils ont la faveur des consommateurs en tant que produits chimiques naturels ou verts", écrit-elle. En conséquence, elle a lancé le programme AIR afin que soit étudiée la mesure dans laquelle la fiabilité de la production de nouvelles plantes pourrait être améliorée, les coûts de production de matières premières réduits et l'efficacité et la qualité des produits finaux augmentée. D'autres activités, dans le domaine de la pâte à papier et du papier par exemple, visaient à appliquer des traitements nouveaux, souvent biologiques, moins lourds et moins polluants. "De nombreux domaines nécessitent des développements supplémentaires et continuent à être financés dans le cadre du Cinquième programme-cadre de RDT et au titre des efforts consentis actuellement par la Commission européenne pour commercialiser les bioproduits renouvelables", conclut le secrétariat du programme AIR. Les informations données dans le livre sont également disponibles sur CD-ROM, de même que des rapports secondaires sur tous les projets non alimentaires financés par la Commission européenne dans le cadre des programmes ECLAIR, AIR et FAIR. Le CD-ROM contient des informations sur 70 projets au total, avec plus de 2600 contacts, 1200 articles et 750 images ainsi qu'un rapport complet sur le programme FAIR.