Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Maladies vétérinaires et santé publique: nécessité d'un meilleur système de contrôle pour lutter contre les encéphalopathies spongiformes transmissibles

Lors d'un débat organisé durant une session plénière du Parlement européen à Strasbourg cette semaine, les Membres du Parlement européen (MPE) ont salué les propositions de la Commission européenne définissant des règles de prévention et contrôle de certaines encéphalopathies ...

Lors d'un débat organisé durant une session plénière du Parlement européen à Strasbourg cette semaine, les Membres du Parlement européen (MPE) ont salué les propositions de la Commission européenne définissant des règles de prévention et contrôle de certaines encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST). La proposition de la Commission vise à créer un cadre normatif uniforme en vue du contrôle et de la prévention des EST - en particulier la BSE et la tremblante - affectant toutes les espèces animales et pouvant contaminer les produits d'origine animale. Toutefois, les MPE proposent des amendements qui feront l'objet d'un vote du Conseil et du Parlement européen par le biais d'une procédure de codécision. Les MPE ont suggéré certains amendements durant le débat, notamment des améliorations dans le domaine de la protection du consommateur et des propositions visant à assurer la participation du Parlement européen à toutes les décisions importantes concernant la prévention des EST. D'autres amendements visent à introduire la possibilité d'utiliser systématiquement des tests de diagnostic rapide afin d'améliorer la détection des EST. Certains MPE ont demandé que des troupeaux entiers soient retirés de la chaîne alimentaire si cela s'avérait nécessaire pour résoudre le problème de la BSE; toutefois, les MPE britanniques se sont exprimés en majorité contre cette politique et ont affirmé qu'il n'existait aucune preuve scientifique justifiant l'élimination de troupeaux entiers ou le retrait d'animaux sains de la chaîne d'abattage. D'autres MPE ont réclamé une définition claire du concept de "zone géographique" au niveau de l'UE, qui, selon eux, ne doit pas être laissée à la discrétion des Etats membres, et des critères plus sévères dans le but de tenir la Commission informée de tout soupçon ou de la détection de la présence d'EST.