Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'UE et l'OMS luttent ensemble contre les maladies infectieuses

La Commission européenne et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vont travailler ensemble pour combattre la résurgence des maladies infectieuses et comprendre leur lien avec la pauvreté. En réunion au siège de l'OMS à Genève, M. Philippe Busquin, Commissaire chargé de la...

La Commission européenne et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vont travailler ensemble pour combattre la résurgence des maladies infectieuses et comprendre leur lien avec la pauvreté. En réunion au siège de l'OMS à Genève, M. Philippe Busquin, Commissaire chargé de la recherche et le Dr. Gro Harlem Brundtland, directeur général de l'OMS, ont souligné la nécessité de renforcer la recherche en vue d'améliorer la santé au niveau mondial; ils se promettent d'encourager de nouveaux partenariats impliquant leurs organisations respectives. "L'émergence des maladies transmissibles les plus graves comme le VIH et la résurgence de la malaria et de la tuberculose, en particulier dans les régions les moins développées, soulèvent l'obligation d'effectuer des recherches au moment où des progrès rapides sont opérés dans la médecine moléculaire et la biotechnologie" ont déclaré M. Busquin et le Dr. Brundtland dans une communication conjointe. "De nouvelles stratégies doivent mobiliser les acteurs principaux, ceux qui développent les technologies appropriées et ceux qui les modernisent et les utilisent". Selon le point de vue de l'UE, la création d'un espace européen de la recherche devrait favoriser une plus grande coopération scientifique et M. Busquin espère qu'elle accélérera la diffusion de solutions pratiques. Tant la Commission que l'OMS aimeraient étendre cette coopération à des partenariats scientifiques avec des chercheurs de pays en voie de développement tout en renforçant les capacités de recherche dans ces pays, afin d'améliorer la santé de la population mondiale. La CE reconnaît l'importance cruciale de rendre accessibles les biens publics internationaux à tous ceux qui en ont besoin et elle s'est engagée à encourager la diffusion plus rapide de ces biens. La persistance inquiétante des inégalités de santé entre les différents pays et au sein de ceux-ci a incité M. Busquin et le Dr. Brundtland à focaliser leur attention sur la recherche en vue de guider et surveiller la mise au point de systèmes de santé; ils engagent leurs institutions à augmenter le niveau des ressources nécessaires pour financer la recherche et le développement en matière de santé. Dans le Cinquième programme-cadre de l'UE, 120 millions d'euros ont été affectés à la lutte contre les maladies infectieuses, dont 30 millions ont déjà été consacrés à la lutte contre des fléaux mondiaux comme le VIH, la malaria et la tuberculose. Au cours du Quatrième programme-cadre, 40 millions d'euros ont été dépensés par le biais du programme pour la coopération internationale INCO, et 90 autres millions d'euros ont été consacrés à la lutte contre des maladies infectieuses dans le cadre du programme BIOMED, 14 millions ayant été dédiés en particulier à la recherche sur le SIDA.