European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Philosophy for the People? Antonio Brucioli as Translator of Aristotle in Sixteenth- Century Italy

Article Category

Article available in the following languages:

Faire découvrir Aristote aux populations de l'Italie du XVIe siècle

Antonio Brucioli, un traducteur peu connu de l'Italie du XVIe siècle, a aidé à répandre les connaissances d'Aristote à travers le pays.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement

Au cours du XVIe siècle en Italie, les traducteurs ont contribué à la diffusion des connaissances en traduisant des œuvres dans la langue du peuple (ou langue vernaculaire). Antonio Brucioli, originaire de Florence, faisait partie de ces traducteurs. Le projet ABRUCIOLI («Philosophy for the People? Antonio Brucioli as translator of Aristotle in sixteenth-century Italy») s'est penché sur ce traducteur et sur ce que l'on sait de sa vie, son éducation et son œuvre. Le projet a découvert de nouveaux textes traduits par Brucioli et a aussi corrigé la chronologie communément acceptée de ses œuvres. L'équipe du projet a constaté que Brucioli avait largement axé ses traductions sur les œuvres d'Aristote concernant la philosophie naturelle, mais qu'il avait également traduit la Bible, Cicéron, Pline et Sacrobosco. ABRUCIOLI a également évoqué des théories concernant la raison pour laquelle Brucioli aurait traduit ces travaux et a révélé que la motivation principale était pratique, à savoir monétaire. Brucioli ciblait principalement les étudiants, mais il a malheureusement eu une portée très restreinte à l'époque. La raison en est que le traducteur a été accusé à plusieurs reprises d'hérésie et ses œuvres ont été interdites. Ainsi, on a évoqué une théorie selon laquelle une motivation supplémentaire pour la réalisation de ses traductions était peut-être d'obtenir une protection politique. N'étant pas reconnu en Italie, Brucioli a décidé de partir s'installer en France, où sa vie s'est considérablement améliorée. Le projet permettra de produire une monographie offrant une idée plus claire de la vie de Brucioli. Dans l'ensemble, ABRUCIOLI a généré de nouvelles connaissances sur la contribution de ce traducteur au développement des œuvres en langue vernaculaire au cours de cette période de l'histoire.

Mots‑clés

Brucioli, Aristote, philosophie, traduction, langue vernaculaire

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application