Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le projet "bouchon" montre la voie

Les PME européennes sont confrontées à deux grands défis: la mondialisation et la création d'une société de la connaissance, mais les conditions sont favorables, a déclaré le Commissaire européen à la recherche, M. Philippe Busquin, à l'ouverture des Troisièmes journées techno...

Les PME européennes sont confrontées à deux grands défis: la mondialisation et la création d'une société de la connaissance, mais les conditions sont favorables, a déclaré le Commissaire européen à la recherche, M. Philippe Busquin, à l'ouverture des Troisièmes journées technologiques pour les PME (petites et moyennes entreprises), organisées à Porto (Portugal) les 29 et 30 juin. La mondialisation et la société de la connaissance sont des réalités auxquelles il faut s'adapter, a-t-il ajouté. Il ne faut ni s'y fier aveuglément, ni les craindre exagérément. Il est vital de s'adapter aux nouvelles règles de concurrence, dans un monde où les produits qui ont le plus de succès sont les plus récents, où les économies sont intégrées mais aussi où la sévérité de la concurrence est compensée par des opportunités de collaboration. C'est en cela que l'Espace européen de la recherche (EER) devrait être utile à l'Europe. Pour l'Europe, le défi consiste donc à augmenter son savoir, à disposer d'un accès suffisant à d'autres connaissances et à savoir comment exploiter ces informations, d'après M. Busquin. C'est après avoir observé, en compagnie de la presse, une présentation des résultats du projet de recherche "bouchon" financé par l'UE que le Commissaire Busquin a fait ces commentaires. Ce projet devrait permettre de réaliser une économie se chiffrant à plusieurs millions d'euros grâce à une réduction des déchets. Un consortium de petites et moyennes entreprises européennes a mis au point et breveté une technique empêchant la réaction chimique du bouchon au contenu de la bouteille, ce qui devrait permettre d'économiser annuellement 500 millions d'euros en réduisant les quantités de vin bouchonné à éliminer. Une nouvelle technique de production, qui utilise des micro-ondes pénétrant dans le bouchon, a réussi là où les traitements classiques avaient jusqu'ici échoué. Les entreprises impliquées dans le projet ont reçu un financement dans le cadre du programme CRAFT de la Commission européenne créé spécialement pour aider les PME à améliorer leurs produits grâce à la recherche et développement. "Ce programme est spécialement destiné aux petites et moyennes entreprises qui ne disposent pas de ressources suffisantes pour la recherche, pour leur donner accès aux technologies les plus récentes grâce à une collaboration avec des instituts de recherche, a déclaré le Commissaire européen à la recherche, M.Philippe Busquin. Cette question me tient particulièrement à coeur car je pense que le transfert de technologies est un moyen important pour faire se rencontrer les chercheurs européens et pour créer des emplois."