European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Evolution of symbiosis between ciliates and nitrogen-fixing prokaryotes

Article Category

Article available in the following languages:

L'azote et la symbiose chez le plancton

Des chercheurs de l'UE ont étudié comment les micro-organismes marins symbiotiques collaborent pour récolter l'azote gazeux sous une forme qu'ils peuvent métaboliser.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement

Ce processus appelé fixation de l'azote sert de fonction écologique importante en canalisant l'azote environnementale dans le réseau trophique. Un nouveau groupe de fixateurs d'azote marins récemment découverts appelés les diazotrophes travaillent en symbiose avec d'autres micro-organismes appelés les ciliés pour fixer l'azote dans les océans. Le projet SYMNIF («Evolution of symbiosis between ciliates and nitrogen-fixing prokaryotes») cherchait à étudier la symbiose entre les diazotrophes et leurs hôtes. Plus d'une centaine de différents échantillons de ciliés (un type de zooplancton) ont été collectés de l'océan Nord-Atlantique et ont été testés pour déterminer la présence de symbiotes diazotrophiques. Près de la moitié des ciliés testés présentaient un symbiote fixateur d'azote. Les tests effectués pendant cinq ans portant sur les zooplanctons cultivés ont montré que la même espèce de diazotrophes était présente dans différents types de ciliés. Les échantillons prélevés en été et au printemps ont montré qu'il y avait plus de symbiotes en hiver, probablement en raison de la déplétion de l'azote dans l'eau de mer pendant l'été. Néanmoins, l'ajout d'azote aux zooplanctons en croissance n'a pas influencé le taux de fixation d'azote, ce qui montre que les diazotrophes ne sont pas des espèces autonomes. Le projet SYMNIF a mis en lumière un groupe important de micro-organismes marins pour la première fois. Comprendre comment ces micro-organismes symbiotiques collaborent pour fixer l'azote aidera les chercheurs à mieux comprendre les flux mondiaux d'azote.

Mots‑clés

Symbiose, micro-organismes marins, fixation de l'azote, diazotrophes, ciliés

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application