Skip to main content

Safeguarding Water resources in INdia with Green and Sustainable technologies

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des traitements durables pour les eaux usées

Une équipe de l'UE a développé pour le marché indien un ensemble de technologies éco-efficaces pour le traitement des eaux usées. Le groupe a mis au point des systèmes anaérobies et à énergie solaire ainsi que des techniques de lagunage.

Changement climatique et Environnement
Alimentation et Ressources naturelles

L'Inde est confrontée à une crise de l'eau, due en particulier à la pollution des cours d'eau naturels par les eaux usées non traitées. Le changement climatique et la croissance ne feront qu'aggraver cette situation, mais des nouvelles technologies et pratiques de traitement des eaux usées pourraient limiter ces pressions. Le projet SWINGS (Safeguarding water resources in India with green and sustainable technologies), financé par l'UE, était destiné à développer les mesures nécessaires. Ses objectifs comportaient la mise au point de technologies peu coûteuses de réutilisation et de traitement de l'eau, dont la dégradation anaérobie et le lagunage. Ces technologies, qui doivent être utilisées en association, n'exigent aucune énergie et sont donc considérées comme durables. Les deux technologies devaient être complétées par des unités de désinfection solaire bon marché. Le consortium a subi des retards en ce qui concernent l'obtention de financements du gouvernement indien, destinés aux stations pilotes. Cette situation, qui a imposé une modification des objectifs du projet, en a également retardé le calendrier. Le projet a cependant pu concevoir, fabriquer et mettre en œuvre le système anaérobie, un lagunage horizontal et vertical, ainsi que des systèmes de désinfection à énergie solaire. L'équipe a réalisé cinq stations pilotes pour le traitement des eaux usées, dont une de grande taille. Cette dernière est illustrée dans l'image ci-dessous. Les systèmes ont été conçus pour atteindre une demande biochimique en oxygène (DBO) de 80 à 90 %, une demande chimique en oxygène (DCO) de 70 à 80 %, et une élimination des nutriments azotés et phosphorés comprise entre 40 et 60 %. Le rythme du traitement peut atteindre 1 000 litres par heure. Le projet a également conçu un système d'aide à la décision pour sélectionner et optimiser les options de traitement, ainsi qu'une technique durable de surveillance des agents pathogènes. Les résultats de SWINGS aideront l'Inde à considérablement augmenter ses capacités de traitement des eaux usées, ce qui améliorera à la fois l'environnement naturel et la santé humaine. L'Inde constitue un marché considérable pour ces nouvelles technologies, l'UE représentant un marché plus restreint mais néanmoins important.

Mots‑clés

Traitement des eaux usées, technologies de traitement, Inde, technologies durables, lagunage, désinfection

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application