Skip to main content
European Commission logo print header

Use of genomic and proteomic tools for the development of contaminant specific biomarkers for the environmental risk assessment of aquatic ecosystems

Article Category

Article available in the following languages:

Développer des biomarqueurs interspécifiques

La quantité de produits chimiques synthétiques déversés dans l'environnement continuant à croître, il est essentiel de mesurer leurs effets. Une initiative financée par l’UE aborde ce problème en développant une solution de remplacement peu onéreuse et plus simple aux tests de laboratoire conventionnels.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement

De nouvelles techniques à haut rendement telles que la transcriptomique et la protéomique associées à des outils bioinformatiques puissants sont dotées d'un fort potentiel d'investigation des processus toxiques au niveau des gènes et des protéines. Le domaine de l'écotoxicologie qui étudie les interactions des substances nocives pour l'environnement a expérimenté, à cet escient, l'augmentation de l'utilisation de ces techniques. Le projet GENERA (Use of genomic and proteomic tools for the development of contaminant specific biomarkers for the environmental risk assessment of aquatic ecosystems) a étudié l'utilisation d'outils génomiques et protéomiques afin de développer des biomarqueurs spécifiques pour l'évaluation des risques environnementaux d'écosystèmes aquatiques. Une meilleure connaissance des processus se produisant au niveau des molécules et des cellules permettra aux scientifiques de comprendre les mécanismes des actions impliquées dans la toxicité. Les chercheurs ont exposé plusieurs espèces marines de différents niveaux de la chaîne alimentaire à une gamme de contaminants afin de déterminer leurs effets sur les gènes et les protéines. Leur objectif était de développer des biomarqueurs de contaminants spécifiques pouvant réagir à de faibles niveaux de concentration de contaminants similaires à ceux trouvés dans l'environnement. Les chercheurs ont testé les effets génomiques et protéomiques sur les organismes suivants après une exposition à des contaminants prioritaires. Ils ont évalué les similitudes de réponses des organismes à différents niveaux organisationnels pour développer des biomarqueurs spécifiques. Ces biomarqueurs seront utilisés pour l'évaluation des risques environnementaux des principaux contaminants. GENERA permettra non seulement de faire avancer la technologie des biomarqueurs mais aura également un impact socio-économique important tout en contribuant à la préservation de l'environnement naturel. Ses travaux pourront être appliqués à la production alimentaire, à la consommation de produits issus de sites contaminés mais affecteront également directement la santé humaine.

Mots‑clés

Biomarqueurs, produits chimiques synthétiques, protéomique, génomique, évaluation des risques environnementaux

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application