Skip to main content

GREENHOUSE SOLUTION TO AVOID FILM COVER U.V. AND SULPHUR DEGRADATION

Article Category

Article available in the folowing languages:

La création de films pour serre en plastique durable

En Europe, l'industrie de la serre est sur le point de devenir plus écologique grâce au développement de bâches de serre en plastique non toxique, résistant aux produits chimiques, à la chaleur et aux ultraviolets (UV).

Technologies industrielles

Les serres en plastique sont largement utilisées en Europe pour cultiver des légumes sur des terres autrement non productives. Les films en plastique qui servent actuellement pour recouvrir les structures de serre ne sont pas très durables et se dégradent vite à cause de leur exposition à la chaleur, à la lumière UV et aux produits agrochimiques tels que le soufre et le chlore. Le projet GREENAVOID (Greenhouse solution to avoid film cover U.V. and sulphur degradation), financé par l'UE, visait à créer de nouvelles matières plastiques durables pour les serres. Il a également développé un système amélioré pour vaporiser des pesticides à base de soufre de façon à limiter au minimum la quantité entrant en contact avec les bâches de serre. Les films de serre actuels contiennent des stabilisateurs qui contribuent à empêcher la dégradation du plastique. Ceux-ci comprennent des désactivateurs de nickel qui sont classés comme carcinogènes de classe I et des absorbeurs de lumière UV qui affectent l'équilibre hormonal. GREENAVOID a évité d'utiliser ces additifs en développant un film plastique constitué de plusieurs couches protectrices de matériaux nanocomposites. Le travail de recherche sur la durabilité et la dégradation de différents matériaux sous des conditions environnementales diverses a donné lieu à des films en plastique transparent, résistant à la chaleur et aux UV. Pour le produit final, les chercheurs ont créé une couche supérieure qui absorbe la lumière minimale dans le spectre des UV tout en laissant passer la lumière nécessaire à la photosynthèse des végétaux. Une couche interne a été conçue pour résister au soufre et au chlore (deux produits chimiques antiparasitaires) ainsi qu'aux températures élevées. Enfin, une couche intermédiaire a servi de renforcement pour en prolonger la durabilité. Afin de mieux protéger le film, l'équipe a développé un système de vaporisation du soufre qui applique le produit de manière uniforme sur les cultures et s'accumule moins sur la bâche de serre. Outre le fait qu'il est moins dommageable pour le plastique, ce système provoquera moins d'émissions de dioxyde de soufre et moins de pollution. En faisant passer la durée de vie des films agricoles actuels de un an à trois ans, les nouveaux films du projet GREENAVOID permettront de faire des économies de coût et d'énergie et de réduire les déchets plastiques. Les nanomatériaux développés durant le projet peuvent également être utilisés dans le secteur automobile et celui de l'emballage.

Mots‑clés

Serre, films plastiques de serre, lumière UV, soufre, chlore, nanocomposite

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application