Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les scientifiques européens prennent le relais des oenologues

Les fraudeurs et les opportunistes ne vont pas apprécier d'apprendre que des scientifiques français sont maintenant en mesure d'établir la carte génétique d'un vin impur. Cette découverte permettra de distinguer plus facilement le vin dilué du vin authentique. Même si cette d...

Les fraudeurs et les opportunistes ne vont pas apprécier d'apprendre que des scientifiques français sont maintenant en mesure d'établir la carte génétique d'un vin impur. Cette découverte permettra de distinguer plus facilement le vin dilué du vin authentique. Même si cette découverte de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA, France) ne signifie pas que les scientifiques pourront différencier les pourcentages de chaque cépage, ils pourront affirmer s'il s'agit d'un vin mélangé ou pur. Les chercheurs sont parvenus à identifier le bagage génétique de près de 600 vignes, bien que seules 200 variétés soient utilisées dans les vins actuels. Ces nouvelles données sont particulièrement importantes en France, où la production annuelle de vin représente environ neuf milliards d'euros. Actuellement, les techniques utilisées dans ce pays pour détecter les pratiques vinicoles frauduleuses n'impliquent pas de techniques scientifiques. L'an dernier, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a mené 26 700 contrôles en France afin de lutter contre ce type de fraude.