Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Sommet mondial pour le développement durable: il faut aborder la diversité de la connaissance

Les délégués présents au Sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg ont été invités à tenir compte de la complémentarité des connaissances indigènes et des sciences et à promouvoir, lors de ce sommet, les partenariats reconnaissant ces liens. Lors d'une alloc...

Les délégués présents au Sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg ont été invités à tenir compte de la complémentarité des connaissances indigènes et des sciences et à promouvoir, lors de ce sommet, les partenariats reconnaissant ces liens. Lors d'une allocution dans le cadre d'une coopération intersectorielle, Joji Cariño de la Fondation Tebtebba, un centre de recherche et d'éducation pour les autochtones aux Philippines, a appelé les participants au sommet à "mettre sur pied des partenariats qui prennent au sérieux la complémentarité existant entre les sciences et les connaissances traditionnelles." Mme Cariño a invité les décideurs à admettre les diverses contributions de la connaissance tant indigène que scientifique. Si les mécanismes et outils nécessaires sont disponibles, "une très bonne collaboration basée sur le respect réel et l'échange mutuel peut réellement avoir lieu", déclare-t-elle. Elle souligne toutefois qu'il y a encore beaucoup à faire. "Il est évident que beaucoup de nos institutions ne sont pas équipées pour faire face à cette diversité d'informations," poursuit-elle.