Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un accord avec le Japon va accélérer le déploiement de l'IPv6

La Commission européenne a reconduit le mandat de la task-force IPv6 (protocole Internet, version 6) et le conseil japonais pour la promotion de l'IPv6 a approuvé un accord de coopération visant à favoriser la promotion, le déploiement et le soutien de la nouvelle génération I...

La Commission européenne a reconduit le mandat de la task-force IPv6 (protocole Internet, version 6) et le conseil japonais pour la promotion de l'IPv6 a approuvé un accord de coopération visant à favoriser la promotion, le déploiement et le soutien de la nouvelle génération IPv6. L'IPv6 est le nouveau protocole conçu pour améliorer l'actuelle version d'Internet. Il servira de support à de nouvelles fonctionnalités et en améliorera d'autres: espace d'adresse plus étendu, connectivité de bout en bout, configuration automatique "plug and play", sécurité intégrée, mobilité, multidestination, unidiffusion, paquets de données plus gros, changement de numéros et extensibilité. "Les développements politiques ont fermement arrêté le calendrier de la seconde phase de la task-force IPv6. Je suis convaincu que la réussite de la mise en oeuvre de cette prochaine phase contribuera notablement au déploiement de l'IPv6 dans toute l'Europe d'ici 2005, conformément à l'objectif du nouveau plan d'action eEurope 2005", a déclaré le Commissaire européen chargé de la Société de l'information et des Entreprises, Erkki Liikanen. Lord du Conseil de Barcelone en mars 2002, les dirigeants européens ont fait du développement de l'IPv6 une priorité. Cette décision a été suivie en juin par un appel du Conseil Télécommunications aux Etats membres invitant ceux-ci à poursuivre le déploiement de l'IPv6. "L'initiative prise par le Commissaire Erkki Liikanen au nom de la Commission européenne de reconduire, pour la seconde phase, le premier et fructueux mandat de la task-force IPv6 constitue une nouvelle étape stratégique de l'avancée de cette entreprise de grande envergure", a déclaré le président de la task-force IPv6, Latif Ladid. La phase deux relancera l'activité des task-forces IPv6 nationales et régionales et encouragera la coopération mondiale en vue d'affiner l'organisation de l'IPv6. Ceci aboutira à la "conception de programmes très complets de recherche et de déploiement précoce dans l'ensemble de l'Europe en vue d'améliorer des connaissances et une expertise décisives pour l'industrie et la recherche", a déclaré M. Ladid. Le professeur Jun Murai, qui préside le conseil japonais pour la promotion de l'IPv6, a souligné les progrès enregistrés récemment dans ce domaine. "L'IPv6 est bien parti. En 2002, nous avons constaté que son usage s'est largement répandu parmi les services et applications bien établis tels que les systèmes d'exploitation, le service de connectivité IPv6, les routeurs et contrôleurs à distance. [...] En 2001, le conseil japonais pour la promotion de l'IPv6 a tiré une série de leçons de l'essai de l'IPv6 en conditions réelles, réalisé sur un réseau commercial à l'échelle nationale par plus de 800 utilisateurs généraux. Je pense qu'en partageant leurs expériences de déploiement de l'IPv6, le Japon et l'UE sont assurés d'une réussite commune", a-t-il déclaré.