Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'UE et le Chili signent un accord de coopération scientifique et technologique

Un accord de coopération pour la recherche scientifique et technologique a été signé hier à Bruxelles entre l'UE et le Chili. L'accord qui fait du Chili un partenaire dans le cadre du Sixième programme-cadre, permettra des projets communs de recherche et l'échange d'expertise...

Un accord de coopération pour la recherche scientifique et technologique a été signé hier à Bruxelles entre l'UE et le Chili. L'accord qui fait du Chili un partenaire dans le cadre du Sixième programme-cadre, permettra des projets communs de recherche et l'échange d'expertise entre les deux parties. Les premières initiatives communes aborderont le génome, la biotechnologie et la santé, les technologies de l'information, la sécurité alimentaire, la croissance durable et les changements climatiques. Le Commissaire européen en charge de la Recherche, Philippe Busquin, a déclaré au nom de l'UE à propos de cet accord que "la coopération internationale permet d'apporter des solutions communes aux problèmes mondiaux. Le but de la coopération entre l'Union et le Chili est de soutenir l'internationalisation de l'économie chilienne en l'aidant à devenir une économie basée sur la connaissance." Soledad Alvear, la ministre chilienne des Affaires étrangères, a expliqué que l'accord reflète les efforts consentis par son pays pour bâtir une "solide communauté scientifique et technologique capable de dialoguer avec ses pairs au niveau mondial." Les objectifs finaux de cet accord consistent à soutenir les intérêts économiques mutuels, à réduire la pauvreté et à réaliser un développement durable. Dans le cadre du Cinquième programme-cadre, la Commission a financé 16 projets impliquant le Chili, pour un montant total de 12 millions d'euros. Ce nombre augmentera considérablement grâce au nouvel accord. Selon le Commissaire Busquin, "l'ampleur de cette coopération dépasse de loin tout ce qui existe à l'heure actuelle."