Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'UE et les Etats-Unis signent un accord de partenariat dans le domaine de la technologie des piles à combustible

L'UE et les Etats-Unis ont officiellement décidé de lancer des projets coopératifs dans le domaine des technologies des piles à combustible afin de minimiser les duplications, de surmonter les obstacles techniques et de développer des normes et des codes communs susceptibles d...

L'UE et les Etats-Unis ont officiellement décidé de lancer des projets coopératifs dans le domaine des technologies des piles à combustible afin de minimiser les duplications, de surmonter les obstacles techniques et de développer des normes et des codes communs susceptibles de stimuler le marché. Cet engagement est repris dans une annexe à l'accord de coopération scientifique UE-Etats-Unis pour l'énergie non nucléaire, signé au nom de l'UE par le Commissaire en charge de la Recherche, Philippe Busquin, et par le secrétaire d'Etat américain à l'Energie, Spencer Abraham, lors d'une cérémonie spéciale à l'occasion de la conférence sur l'économie de l'hydrogène organisée à Bruxelles le 16 juin. Saluant le nouvel accord, M. Busquin a déclaré: "En unissant les efforts et les ressources de la recherche en Europe et aux Etats-Unis, nous améliorons nos chances de trouver une solution à long terme aux problèmes d'énergie et de transport dans le monde. Grâce aux partenariats globaux, nous pouvons travailler ensemble au développement des technologies des piles à combustible et fournir des alternatives viables et durables en termes d'environnement aux combustibles fossiles". Prenant la parole plus tôt dans la journée, M. Abraham a déclaré: "Cette annexe va permettre d'unifier nos approches de la recherche sur l'hydrogène et souligne l'importance de la coopération internationale pour le développement des technologies de l'énergie associée à l'hydrogène. En coopérant avec des partenaires internationaux, nous pouvons multiplier des ressources limitées et faire progresser la recherche, le développement et l'utilisation des technologies de l'hydrogène." Plus particulièrement, des initiatives communes sont envisagées dans sept domaines touchant aux piles à combustibles: démonstrations de véhicules à piles à combustible et d'infrastructures de ravitaillement, utilisation des piles à combustibles comme unités auxiliaires d'énergie, et développement de codes et de normes communs pour les infrastructures requises et les véhicules à piles à combustible. M. Abraham a souligné l'importance de normes mondiales pour amener le marché à adopter les piles à combustible et l'hydrogène: "Les entreprises et les industries qui mènent des recherches sur l'hydrogène seront plus enclines à investir et à faire aboutir leurs travaux si elles savent que les produits qu'elles développent auront des applications partout dans le monde, et plus vite nous définirons ces normes uniformes, plus vite nous connaîtrons notre révolution hydrogène." La vice-présidente de la Commission, Loyola de Palacio, également présente à la manifestation, a vigoureusement plaidé en faveur d'une intensification de la coopération internationale et a déclaré: "L'Europe réalise aujourd'hui le plus grand projet de démonstration du monde, celui des bus à piles à hydrogène. De tels projets vont dans la bonne direction mais ils n'atteignent pas la masse critique pour pénétrer sur le marché". Pour M. Abraham, l'accord UE-Etats-Unis marque le début d'une nouvelle approche internationale en vue de réaliser des objectifs communs dans le domaine des technologies liées à l'hydrogène. Plusieurs ministres européens ont répondu favorablement à sa proposition de créer un partenariat international de l'hydrogène, a-t-il déclaré, avant d'inviter les représentants de l'UE et des Etats Membres à participer à une conférence ministérielle cet automne pour définir et établir officiellement cet organe.

Pays

États-Unis

Articles connexes